La délégation estrienne était importante au 26e Gala Athlètas de la Fédération québécoise d’athlétisme. On y retrouvait Cécile Lefebvre (officiel de l’année), Maïté Bouchard (finaliste athlète senior par excellence), Yassine Aber (Trophée Émilie Mondor), Alice Cole (athlète féminin vétéran), Jean Laroche (entraîneur international), Judith Lefebvre (Athlétisme Sherbrooke), Noémie Alby (directrice programmes jeunesse Athlétisme Sherbrooke), Yannick Richard (membre du CA d’Athlétisme Sherbrooke), Kenny Beaudette (directeur courses sur route, Athlétisme Sherbrooke) et Marc-André Roy (entraîneur-chef Sport-études et de demi-fond, sprint et Haies, Athlétisme Sherbrooke). Diane Roy était absente lors de la prise de photo.

Athlétisme Sherbrooke se démarque

SHERBROOKE — Athlétisme Sherbrooke n’est pas passé inaperçu samedi soir à Longueuil, lors du 26e Gala Athlètas de la Fédération québécoise d’athlétisme (FQA). L’organisme sherbrookois a récolté cinq prix lors de ce prestigieux événement qui vise à récompenser les athlètes, événements, clubs d’athlétisme, entraîneurs, officiels et administrateurs, par la remise de 30 trophées Athlètas, pour la dernière saison.

En para-athlétisme d’abord, Diane Roy, l’une des plus grandes parmi les athlètes canadiennes reconnues à l’international en course en fauteuil roulant, s’est vue décerner l’Athlètas « Athlète féminine par excellence en para-athlétisme ».

Elle a participé à six Jeux paralympiques, six championnats du monde et cinq Jeux du Commonwealth. 

Elle a amorcé son année 2018 avec une médaille de bronze au 1500 m lors des Jeux du Commonwealth, en Australie, tout en établissant un record des Jeux sur la distance avec un chrono de 3 minutes et 36 secondes. Elle s’est aussi classée cinquième au marathon.

Son entraîneur depuis fort longtemps, Jean Laroche, a lui aussi été honoré avec l’Athlètas d’entraîneur international pour 2018. Le trophée lui a d’ailleurs été remis par deux athlètes qu’il a longtemps entraînés sur la scène internationale, Diane Roy et Marc Quessy.

Ensuite, Cécile Lefebvre, de Magog, a reçu l’Athlètas dans la catégorie officiel de l’année, tandis que Yassine Abert a été récompensé par le trophée Émilie Mondor, remis à un étudiant-athlète très impliqué dans son milieu sportif, scolaire et social.

Enfin, Alice Cole a été primée dans la catégorie athlète féminine vétéran.

Notons aussi que Maïté Bouchard était en nomination dans la catégorie athlète senior par excellence de l’année 2018. Elle a cependant été coiffée au final par Aiyanna-Brigitte Stiverne, qui a écrit une page d’histoire en établissant des records québécois au 200 mètres en 22,76 secondes et au 400 mètres en 51,86 secondes.

Athlétisme Sherbrooke était également parmi les trois finalistes dans la catégorie club de développement, tout comme Gabriel Pelletier qui était finaliste dans la catégorie junior homme.