Charles Pelletier a réussi à remporter la compétition du 300 m malgré un changement de couloir à quelques minutes de préavis et une douleur au talon d’Achille.
Charles Pelletier a réussi à remporter la compétition du 300 m malgré un changement de couloir à quelques minutes de préavis et une douleur au talon d’Achille.

Athlétisme : Sept médailles d'or pour l'UdeS

Sept athlètes de l’Université de Sherbrooke ont foulé la première marche du podium, samedi, à l’Invitation Vert & Or. Parmi eux, Charles Pelletier a réussi à remporter la compétition du 300 m malgré un changement de couloir à quelques minutes de préavis et une douleur au talon d’Achille. Le jeune homme a cependant terminé sa course une seconde au-dessus de son objectif.
Maïté Bouchard

Au départ, Pelletier était censé participer aux épreuves du 60 m, du 300 m et du relais 4x 400 m. « Finalement, j’avais une douleur au talon d’Achille qui trainait depuis un bout, j’ai donc décidé de garder seulement ma discipline de prédilection : le 300 m », explique l’athlète qui participait à l’Invitation Vert & Or.

« Mon objectif était de faire sous les 36 secondes, indique-t-il. L’an dernier, j’ai fait 35,75 secondes. Cette année, j’ai fait une seconde de plus, ce qui est énorme au 400 m », dit-il, un brin déçu.

Cependant, les habitudes de Charles Pelletier ont été changées quelques minutes avant le coup de départ. « Habituellement au 400 m, on court dans les couloirs extérieurs, les 3, 4, 5 ou 6. Mais là, de la façon dont la piste est arrangée, il y a l’élan de longueur et le triple saut dans les couloirs 5 et 6. À l’horaire, le triple saut devait être fini, mais il y avait plus de participants. On a dû courir dans les couloirs 1, 2, 3 et 4, et je me suis ramassé dans le premier couloir. Comme j’étais à l’intérieur, les courbes étaient vraiment fermées, donc c’est difficile de prendre de la vitesse et tu te bats toujours pour ne pas être déporté », indique le Sherbrookois.

« Je l’ai su 10 minutes avant la course, enchaîne-t-il. Les officiels annoncent les participants dans les vagues. Ils nomment ton nom et ton couloir. Sur le coup, ça ne faisait pas trop mon affaire. En même temps, c’est ça qui est ça, je ne peux pas contrôler ça. En tant qu’athlète, quand tu arrives dans ce genre de compétition, tu dois t’adapter. Je me suis concentré et j’ai fait ce que j’avais à faire. »

« Ça ne peut pas toujours bien aller! C’est normal. Ce serait plate si ça allait toujours bien! Si j’arrive en championnats canadiens et que j’ai un moins bon couloir, je vais l’avoir vécu et je vais mieux savoir comment gérer ça ».

De retour rapidement

Charles Pelletier aura l’occasion de se reprendre dans deux semaines à McGill. « Toutes les équipes du Québec, de l’Ontario et du Nouveau-Brunswick y seront. C’est une belle préparation aux championnats canadiens. Je vais donner le tout pour le tout », mentionne-t-il, pensant que son talon d’Achille sera guéri.

Le Vert & Or performe

Outre Charles Pelletier, sept athlètes ont remporté l’or, samedi. Chez les femmes, Claudie Leclerc l’a fait au 300 m, remettant un chrono de 41,49 secondes. Maude Léveillé a quant à elle remporté l’épreuve des 60 mètres haies, avec un temps de 8,86 secondes.

« C’est son meilleur début de saison à vie, c’est à prendre en considération. Elle a eu un bon été. Elle s’était blessée un peu avant les championnats canadiens », exprime le coordonnateur du programme d'athlétisme à l'UdeS, Luc Lafrance.

Aux concours, les représentantes féminines se sont particulièrement bien tirées d’affaire. Maude Croteau-Vaillancourt a remporté le saut en hauteur, avec un saut de 1,70 m. Mylène-Annie Tremblay a remporté l’épreuve de la perche, avec un résultat de 2,95 mètres. Chez les hommes, le nouveau venu Patrick Hanna a remporté le triple saut avec un bond de 14,96 m.

Au marteau, Ariane Dubois s’est démarquée en lançant l’objet à 17,83 mètres, remportant aussi l’or.

« Elle est en avance sur la saison passée et elle avait battu le record provincial du RSEQ », analyse Luc Lafrance.