Maïté Bouchard (600 m) et Émy Béliveau (60 m), ont toutes deux remporté une médaille d'or dans leur discipline respective lors des Championnats universitaires canadiens.

Athlétisme : le Vert & Or plus que satisfait

Les deux équipes du Vert & Or de l'Université de Sherbrooke reviennent à la maison avec des résultats plus que satisfaisants acquis lors des Championnats universitaires U sports d'athlétisme, disputés la fin de semaine dernière à Edmonton.
L'équipe féminine s'est classée sixième au classement cumulatif, alors que la formation masculine a complété la compétition au neuvième rang.
Sur le plan individuel, les représentants du Vert & Or ont récolté six podiums, dont deux titres de champion canadien.
Chez les filles, Émy Béliveau a remporté l'or au 60 m, Maïté Bouchard a aussi récolté l'or, au 600 m, alors qu'Amélie Auger a récolté la médaille d'argent au pentathlon en plus d'une médaille de bronze au saut en longueur.
Chez les hommes, à ses derniers championnats canadiens, Marc-Antoine Lafrenaye-Dugas revient à la maison avec deux médailles, dont l'argent au marteau et l'argent au lancer du poids.
En carrière aux championnats canadiens, le géant blond a amassé huit médailles (une médaille d'or, cinq d'argent, deux de bronze).
« Dans l'ensemble, ce fut une très belle expérience pour tout le monde, l'esprit de groupe était fantastique, pendant toute la compétition », a d'abord dit l'entraîneur-chef des deux formations, Luc Lafrance.
« Et concernant nos performances, ce fut très bon; nos gros canons ont livré la marchandise et récolté les médailles que l'on espérait. Maïté Bouchard a été dominante au 60 m, Marc-Antoine a complété son parcours universitaire en beauté avec deux médailles. »
La prestation d'Émy Béliveau, qui a remporté l'or au 60 m, tout en récoltant deux honneurs lors du banquet U sports jeudi matin, représente à coup sûr la plus belle surprise de ces championnats.
Sur 60 m vendredi, elle a complété l'épreuve en 7,40 secondes. Elle récoltait ainsi une première médaille d'or sur cette distance depuis Marie-Ève Dugas, en 2008.
« Ce fut la révélation; elle a « peaké » juste à temps, en fin de saison. Chez les juniors, elle courait son 60 m en 7,60 secondes, mais avait plafonné depuis quelque temps. En collaboration avec les entraîneurs de son club civil de la Rive-Sud, Yves Roy, notre spécialiste des sprints, a mis de l'avant une bonne stratégie qui lui fut profitable. C'est une fille brillante et engagée », a dit Luc Lafrance. 
« On savait qu'elle avait ce potentiel, mais on ne voulait pas lui mettre trop de pression, à sa première expérience. Parfois, les athlètes veulent en faire trop à leur première expérience aux canadiens. »
« Tant chez les gars que chez les filles, ce sont des résultats très encourageants. Je pense aussi à la performance de notre relais masculin au 4 X 400m, la seule équipe qui a battu son meilleur temps de la saison, mais qui n'est pas montée sur le podium.Les gars ont bien fait, avec un bassin d'athlètes plus petit. »
« On a un gros recrutement de demi-fond à faire, pour les prochaines années. Ça va commencer par l'arrivée de Félix Lapointe-Pilote, des Volontaires, et de celle de Perry McKinnon, dans deux ans, deux athlètes du Cégep de Sherbrooke. Il faut rebâtir. »