Alexandre Madore, Alexandre Gagné-Salvail, Jean-Thomas Madore, entraîneur de Conception Desrosiers, et Jean-François Blouin, responsable du Baseball mineur de Coaticook, s’associent pour proposer un tournoi de balle lente d’envergure à Coaticook. Le nouveau Défi Paul Boutin retiendra l’attention au mois d’août.

Après le Pif, le Défi Paul Boutin

Coaticook aura son « mini Pif », et ce, au grand plaisir des amateurs de balle. Un tout nouveau tournoi de balle lente verra le jour au mois d’août au stade Julien-Morin et portera le nom d’une icône du sport en région : le Défi Paul Boutin.

« On est tous des maniaques de balle et on s’est dit un jour que ce serait bien de faire un méga événement de balle lente à Coaticook, a expliqué Jean-François Blouin, qui se lancera dans cette organisation en compagnie de Jean-Thomas Madore, Alexandre Madore et Alexandre Gagné-Salvail. J’organisais déjà le tournoi des entreprises et je me suis toujours impliqué dans le baseball senior ou dans le baseball élite à Coaticook. Après un travail de longue haleine, on peut maintenant annoncer la bonne nouvelle, qui a fait la joie du maire Simon Madore. Lui aussi, il attendait le retour de la balle depuis longtemps à Coaticook. »

Divisé en quatre catégories, l’événement accueillera près de 30 équipes à sa première année.

« On veut devenir un mini Pif. On va se rendre là un jour! Ce sera plus petit, mais les spectateurs seront plus près de l’action. Le site est parfait. On aura tout un spectacle! On mise sur l’un des plus beaux stades au Québec. On n’a rien à envier côté infrastructures. »

La compétition servira de championnats provinciaux Hommes C. Une division Hommes D, Femmes D, Mixte 8/3. Le parc Laurence et le parc Denis-Marcoux accueilleront également leur part de matchs.

« S’entendre avec les différentes équipes de baseball pour avoir le stade durant une fin de semaine n’a pas été facile, mais tout le monde s’est lancé dans l’aventure et en profitera. Le Rocket s’occupera de la cantine, le Big Bill encaissera les profits de la bière et notre commanditaire Conception Desrosiers en tirera avantage aussi. On bénéficie également de l’appui de Sports Tran-Action. Ce sera un événement très rassembleur dans notre communauté. On ajoute un peu de dynamisme et ça ne nuira pas à l’économie de notre municipalité. »

Jean-François Blouin admet déjà sentir un grand engouement autour du projet.

« On n’aura pas de difficulté à attirer des équipes. Plusieurs m’ont déjà montré leur intérêt. On veut en faire un gros happening sportif. »

En hommage à Monsieur Balle lente

Pour les organisateurs du tournoi, il était incontournable d’emprunter le nom de Paul Boutin pour présenter ce défi.

« Il y a plus de 20 ans, le Défi Gilles Pouliot existait et ce dernier s’était beaucoup impliqué pour faire avancer le sport. Paul Boutin s’est donc imposé naturellement au moment de trouver un nom pour ce nouveau tournoi. Il est un vrai ambassadeur pour la ville de Coaticook et il est présent dans sa communauté. Encore aujourd’hui, il transmet sa passion bien connue pour la balle lente aux plus jeunes, leur permettant d’apprendre de l’un des meilleurs joueurs au Québec. Au Pif, il est une vraie légende vivante », précise M. Blouin.