Jennifer Bellerose

Après Detroit, Jennifer vise le Centre Bell

Une jeune Sherbrookoise de 12 ans fait parler d’elle aux quatre coins du Québec après avoir chanté l’hymne national lors du match des Tigers de Detroit, dimanche au Comerica Park. Son histoire semble même attirer l’attention du Canadien de Montréal.

Tel qu’annoncé en primeur dans La Tribune en mars dernier, Jennifer Bellerose a goûté à l’expérience professionnelle des ligues majeures de baseball en sautant sur le terrain quelques minutes avant la partie face aux Red Sox.

À LIRE AUSSI: Une Sherbrookoise chantera l’hymne national des Rays de Tampa Bay

Pour la petite histoire, la Sherbrookoise n’a pas porté chance aux Tigers, contrairement à Ginette Reno en séries avec le Canadien, mais il faut avouer que la formation de Boston a blanchi Detroit dans cette confrontation de trois matchs.

Jennifer Bellerose est rapidement devenue une fan des Tigers de Detroit.

Jennifer Bellerose se rendra maintenant à Tampa Bay le 5 août pour répéter l’expérience, mais cette fois avant une partie des Rays. 

« Ça n’arrête plus depuis mon retour. J’étais à Salut Bonjour ce matin, j’ai aussi fait les nouvelles à TVA Sports et à RDS, je me suis retrouvée dans le Journal de Montréal et ça continue. J’ai vécu une expérience incroyable, même si j’étais un peu stressée parce que je n’avais pas fait de test de son », indique la jeune chanteuse. 

Si Jennifer Bellerose s’est fait connaître en région grâce au Phœnix de Sherbrooke et aux Expos de Sherbrooke, la Sherbrookoise a aussi eu la chance de participer aux auditions de La Voix junior et de chanter l’hymne national avant une partie des Alouettes de Montréal. 

« Il y avait beaucoup plus de monde à Detroit qu’à Montréal. J’entendais l’écho de ma voix tellement que le stade est grand. Il a fallu que je m’ajuste un peu. Mais c’était incroyable comme ambiance, avec tous ces manèges et ces kiosques. Le stade avait des allures de fête foraine avant la partie. Heureusement, tout s’est bien passé et je crois avoir bien chanté. »

En septième manche, Jennifer Bellerose a repris le micro pour le God Bless America.

« Je suis en train de me rendre compte à quel point je connais de beaux moments. J’ai même eu des discussions avec le Canadien de Montréal. Je serais tellement contente de vivre ce rêve », assure-t-elle la tête encore remplie de bons souvenirs.