Anthony Gosselin a passé du temps avec les jeunes Bulldogs de Sherbrooke à l'entraînement cette semaine.

Anthony Gosselin redonne au suivant

Les joueurs de catégorie pee-wee et bantam des Bulldogs de Sherbrooke ont eu une belle surprise, cette semaine à leur entraînement. Le centre arrière du Rouge et Noir d'Ottawa Anthony Gosselin leur a prodigué conseils et encouragements pendant toute la durée de leur entraînement.
« Le contact s'est fait naturellement avec l'équipe. Je suis allé à la pratique de Bulldogs dès que j'ai pu me libérer. J'ai quand même un bon bagage d'expérience en coaching, surtout avec des jeunes joueurs du secondaire. Lorsque j'évoluais avec le Vert & Or, on donnait systématiquement un coup de pouce aux joueurs des Harfangs du Triolet. C'est un projet qui fut démarré grâce à David Lessard (ancien entraîneur-chef du Vert & Or et Mathieu Lefaivre, entraîneur des Harfangs). On était plusieurs joueurs du Vert & Or à y participer et j'ai toujours bien aimé ça. C'est différent pour les plus jeunes, âgés de 11 ou 12 ans, il faut adapter un peu les enseignements », a dit celui qui a été sélectionné par Ottawa lors du repêchage de la Ligue canadienne de football (LCF), le printemps dernier en deuxième ronde (18e au total).
« Les jeunes sont toujours très attentifs lorsqu'on leur parle. ET ils ont beaucoup de questions à poser ! Par exemple, quelle équipe j'aime le mieux affronter dans la LCF, ou celle que j'aime le moins. C'est toujours très plaisant de jaser avec eux. »
« Essentiellement, je laisse les entraîneurs organiser leurs pratiques, je ne veux rien imposer. Je considère que je suis là davantage pour les encourager et les motiver, plutôt qu'enseigner des techniques spécifiques. »
Anthony Gosselin a fait le voyage de Montréal à Sherbrooke la fin de semaine dernière, après l'affrontement entre le Rouge et Noir et les Alouettes, au stade Percival-Molson. Une victoire convaincante des visiteurs.
S'il a disputé les quatre premiers matchs de son équipe, Gosselin a par la suite été ralenti par les blessures. Il attend désormais de réintégrer sa place au sein de l'alignement.
« J'ai subi une commotion cérébrale contre Edmonton et j'ai par la suite été sur le protocole de retour pendant six semaines. Au moment de mon retour, l'équipe allait bien et avait recommencé à gagner et tout le monde était en santé, je devais attendre mon tour », a-t-il dit.
Et cette occasion s'est finalement manifestée vendredi soir, alors que Gosselin a été inséré dans l'alignement du Rouge et Noir lors du match contre les Bombers de Winnipeg.
Les champions en titre de la Coupe Grey n'ont pas connu le début de saison espéré.
Ils dominent toutefois le classement de la faible division Est, avec une fiche de 5-7-1 en 13 matchs pour 11 points au classement, devant Toronto et Montréal.
« C'est une chance d'évoluer dans l'Est et il faut la saisir et tenir bon jusqu'à la fin de la saison. Le but est de finir au premier rang, afin de profiter de la pause avant le premier match éliminatoire. On est constamment en mode solution. »
À noter que l'équipe peewee des Bulldogs de Sherbrooke connaît un début de saison fulgurant au sein de la Montreal regional football league, avec une fiche de 4-1, une deuxième place au classement, et la deuxième meilleure offensive de la ligue.