La Sherbrookoise Anne Marcotte a remporté ses deux premiers combats par décision unanime

Anne Marcotte à mi-chemin de son l’objectif

Anne Marcotte a parcouru la moitié du chemin. La pugiliste du Club de boxe de Sherbrooke (CBS) a remporté ses deux premiers combats, lors des qualifications olympiques de boxe, qui se déroulent à Montréal.

Marcotte n’a pas lésiné, dans ces deux premiers combats, d’ailleurs, remportant la victoire chaque fois par décision unanime (5-0).

Mardi, la Sherbrookoise de 29 ans a défait l’Ontarienne Garinder Takhar, avant de réserver le même sort à Audrey Bernier, membre de l’équipe nationale, mercredi.

En fait, il s’agissait d’un affrontement entre les deux championnes canadiennes actuelles; Bernier chez les 112 livres et Marcotte chez les 106 livres.

Marcotte et Bernier se sont affrontées à deux reprises, chaque fois des combats à l’avantage d’Anne Marcotte. Deux combats qui ont eu lieu en 2016, par contre.

Bernier était d’ailleurs classée comme tête de série numéro un pour cette compétition.

Si elle veut remporter la compétition, et augmenter ses chances de participer aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020, Marcotte doit remporter ses deux prochains combats.

« Oui, je connais un début de compétition à la hauteur de mes attentes. J’ai pu remporter deux combats de façon unanime, je n’ai pas eu à livrer de guerre, je ne serai donc pas hypothéqué pour le reste de la compétition. Dans ce genre de compétition, tu ne veux pas absorber trop de coups, inutilement. Surtout qu’à cause du tirage du sort, je devrai livrer un combat de plus que les autres filles, puisque je n’ai pas eu de laissez-passer. Jusqu’à présent, la gestion d’énergie se passe bien », a-t-elle indiqué.

Cette dernière a utilisé sa longue portée afin de garder ses deux adversaires à distance et ainsi contrôler ses combats.

« Comme j’avais déjà affronté Audrey, je savais à quoi m’attendre. Tu peux évoluer comme boxeuse, mais ton style ne change pas trop. Je savais qu’elle foncerait sur moi, j’ai donc dû rapidement gérer ma distance. Ça m’a pris la moitié du premier round, et à partir de là, j’étais en contrôle. »

Récupération, repos et visualisation sont au menu pour Marcotte jusqu’à jeudi, 18 h, heure de son prochain combat, en demi-finale.