Bianca Andreescu, 18 ans et 274 jours, a battu l’Allemande Angelique Kerber 6-4, 3-6, 6-4 à Indian Wells, ce qui lui permet de grimper au 24e échelon du classement mondial.

Andreescu victorieuse à Indian Wells!

INDIAN WELLS — La Canadienne Bianca Andreescu semble avoir gagné beaucoup d’admirateurs sur la scène du tennis au cours des 10 derniers jours. La liste inclut l’un des plus grands joueurs de tous les temps, l’Australien Rod Laver. Rien de moins.

Puisant au plus profond de ses ressources, Andreescu a remporté les grands honneurs du tournoi de tennis d’Indian Wells grâce à une victoire en trois manches de 6-4, 3-6, 6-4 contre l’Allemande Angelique Kerber dimanche après-midi.

À 18 ans et 274 jours, Andreescu est la plus jeune joueuse à gagner un tournoi «Premier Mandatory» de la WTA, le troisième niveau de compétition sur le circuit féminin après les grands chelems et la finale de la WTA. Elle est aussi la première joueuse à l’emporter à Indian Wells après avoir reçu une invitation des organisateurs et la quatrième plus jeune à sortir victorieuse de ce tournoi derrière Martina Hingis, Serena Williams et Monica Seles.

Au 24e rang

Surtout, ce triomphe lui assure de grimper jusqu’au 24e échelon du classement mondial, un bond de 36 positions par rapport à son rang au début de la semaine, alors qu’elle participera au tournoi de Miami, un autre tournoi «Premier Mandatory» au cours des prochains jours.

«Je me sentais vraiment étourdie dans le vestiaire parce que j’étais envahie par tant de pensées et d’émotions, a déclaré Andreescu en conférence de presse. J’ai pris un bon bain de glace et je pense que ça m’a calmée un peu. Mais oui, ç’a été une aventure complètement folle. Un vrai conte de fées. Naomi [Osaka] l’a fait l’an dernier. Et maintenant, de voir mon nom devant ceux d’autant de grandes championnes représente beaucoup pour moi.

«Je veux seulement savourer ce moment parce que je ne veux rien tenir pour acquis. Vous ne savez jamais ce qui vous attend la semaine suivante. Je veux savourer ce moment.»

Cette victoire d’Andreescu, sa première à un tournoi sanctionné par la WTA, a été réalisée dans des conditions pour le moins adverses.

Douleur physique

Mal en point physiquement, au point de recevoir deux visites de la thérapeute au troisième set, pour une douleur au bras droit, puis pour des crampes, Andreescu a trouvé le moyen d’inscrire trois bris lors de ce troisième set. Le dernier lui a permis de confirmer ce prestigieux triomphe face à la huitième joueuse mondiale après 2 heures 20 minutes d’action soutenue et spectaculaire.

Kerber, une ancienne numéro un mondiale détentrice de trois titres du grand chelem en carrière, semblait pourtant en plein contrôle de la situation après avoir réussi son deuxième bris du match, lors du cinquième jeu de la manche décisive.


« Je veux seulement savourer ce moment parce que je ne veux rien tenir pour acquis. Vous ne savez jamais ce qui vous attend la semaine suivante »
Bianca Andreescu

Mais Andreescu a répliqué avec un bris dès le jeu suivant, pour ramener le score à 3-3. Entre les deux, la Canadienne avait reçu la visite de Sylvain Bruneau, son entraîneur. Selon Andreescu, ce fut un point clé du match.

«Il m’a vraiment aidée avec des mots tellement incroyables. De la façon dont il dit les choses, vraiment, ça me donne des frissons. Je suis contente de l’avoir appelé à ce moment-là.»

Deux jeux plus tard, Andreescu réalisait un autre bris pour se donner une avance de 5-3.

Alors qu’elle servait pour le match, Andreescu a d’abord laissé filer trois balles de match avant de subir un bris à son tour qui ramenait les deux joueuses à service égal. Mais au lieu de se laisser abattre, Andreescu est revenue avec plus de force encore et elle s’est donné une quatrième balle de match.

Éloges de Laver

Après que Kerber eut envoyé un revers dans le filet, Andreescu s’est laissée tomber sur le dos derrière la ligne de fond. Après la poignée de main traditionnelle, elle est retournée sur le terrain et s’est de nouveau étendue de tout son long pendant plusieurs secondes, sous les applaudissements nourris de la foule.

«Après le premier set, j’ai essayé de revenir, a déclaré Kerber en conférence de presse. Elle a bien joué, surtout lors de la troisième manche. Lorsqu’elle a eu des occasions, elle y est allée le tout pour le tout. Elle met la balle en jeu. À la fin, elle méritait de gagner.»

Avec cette victoire, Andreescu a mérité un chèque de 1354 010 $US, mais aussi les éloges de Laver.

«Une étoile est née, félicitations @Bandreescu— quelle battante tu es», a écrit Laver sur son compte Twitter après le match.

Un départ canon

Contrairement à son match de demi-finale contre l’Ukrainienne Elina Svitolina vendredi, où elle s’était rapidement retrouvée face à un recul de 0-3, Andreescu a amorcé la finale avec aplomb. Dès le premier jeu du match, avec Kerber au service, Andreescu a provoqué quatre chances de bris consécutives. La quatrième aura été la bonne à la suite d’une double faute de l’Allemande, sa deuxième du jeu.

Ce bris a résisté tout le reste de ce premier set, que la Canadienne a gagné après 41 minutes d’action, et sans faire face à une seule balle de bris, grâce à un coup droit en croisé près de la ligne de côté.

Nettement plus solide à son service après un jeu initial difficile, Kerber a finalement vu une première ouverture au service d’Andreescu lors du quatrième jeu du deuxième set. Elle a converti cette première chance de bris, aidée par deux erreurs directes consécutives de sa jeune rivale, pour se donner une avance de 3-1.

Ce bris s’est avéré d’autant plus important que lors du jeu précédent, Andreescu s’était elle-même donné deux balles de bris, ses premières depuis le premier jeu de la première manche. Kerber a cependant résisté.

L’Allemande a gagné la deuxième manche en 48 minutes lorsqu’un revers coupé d’Andreescu a abouti dans le filet pour mettre la table à une manche décisive et qui se sera avérée fertile en rebondissements de toutes sortes.

+

THIEM BAT FEDERER

Dominic Thiem

Dominic Thiem a profité des erreurs de Roger Federer et a remporté l’Omnium d’Indian Wells en trois manches de 3-6, 6-3, 7-5, dimanche.

Thiem tirait de l’arrière 4-3 et 5-4 au troisième set avant qu’il brise Federer grâce à un superbe coup droit pour prendre les devants 6-5. L’Autrichien a défendu son service avec brio et il a triomphé quand Federer a envoyé un coup droit dans le filet.

Federer faisait les frais de la finale pour une troisième année consécutive et il s’est incliné pour une deuxième année de suite. Il avait perdu en trois sets contre Juan Martin del Potro, en 2018. Le Suisse tentait de signer un sixième titre à Indian Wells et un 101e en carrière sur le circuit de l’ATP.

«Ça me semble irréel ce qui s’est produit pendant les 10 jours de ce tournoi, a déclaré Thiem. Ce fut une très belle semaine et je crois que ce fut aussi une très bonne finale. C’est incroyable d’être ici à savourer un premier titre d’envergure.»

Thiem avait baissé pavillon lors de ses deux dernières finales d’un tournoi Masters 1000 de l’ATP. Cette fois, le joueur de 25 ans a été efficace au service contre Federer, comme ce fut le cas pendant toute la durée du tournoi.

Thiem n’a été brisé que quatre fois en 61 parties au service pendant le tournoi. Il n’avait pas perdu son service lors de la demi-finale contre le Canadien Milos Raonic, ne faisant face qu’à une seule balle de bris.

Federer et Thiem avaient divisé les honneurs de leurs quatre derniers duels, mais Federer avait remporté les deux derniers matchs sur surface dure sans échapper une manche.

«Roger est un joueur complet alors c’est difficile de trouver des façons de le battre, mais j’en ai trouvé quelques-unes, a dit l’Autrichien. Si nous jouons très bien, comme je crois que nous l’avons fait aujourd’hui, ce sera un match serré. Il y a aussi un peu de chance et de momentum

Le Suisse a gagné la première manche en 36 minutes même s’il a été brisé pour seulement une deuxième fois depuis le début du tournoi. Federer a toutefois répondu en brisant son adversaire dès le jeu suivant.

Thiem a obtenu le seul bris du deuxième set, lors de la quatrième partie, pour se donner une avance de 3-1. Federer n’a gagné que deux autres jeux pendant cette manche.

«Je n’ai pas bien servi dans la partie lors de laquelle il m’a brisé. Il en a tiré avantage. Je dois lui rendre crédit pour le jeu précédent, qui lui a permis de prendre les devants 2-1, a affirmé Federer. J’ai commis quelques erreurs quand je lui servais la balle et dans la façon que je voulais construire les points, mais lui a très bien fait.»

Les deux joueurs avaient remporté leur partie au service avant que Thiem enregistre le seul bris. Federer a tenté deux amortis de suite, mais Thiem est parvenu à faire traverser la balle vers un endroit où le Suisse ne pouvait pas la retourner.

«Il a très bien joué mes amortis. C’est aussi simple que ça. J’ai très bien frappé le premier et lors du deuxième, s’il n’est pas vif pour réagir, il ne se rend pas à la balle, a analysé Federer. Ce sont les petites choses qui ont fait la différence aujourd’hui. Il est resté calme et il a réussi de bons coups.»

Federer n’a gagné qu’un seul point lors du dernier jeu de la rencontre.