Marc Denis, équipé de son masque datant de 1998, et Jocelyn Thibault se sont échangés quelques mots durant la période d'échauffement.

Anciens Saguenéens contre anciens Sherbrookois : de nombreux souvenirs partagés

Les joueurs ayant évolué pour les différents clubs de hockey de Sherbrooke et ceux des Saguenéens ont eu l’occasion de se remémorer un lot de souvenirs, samedi. Les Marc Denis, Marc Fortier, Dave Belliveau, Pierre-Marc Bouchard et Daniel Chicoine n’en étaient pas à leurs premiers coups de patin dans l’amphithéâtre sherbrookois.

« Les Faucons avaient une excellente équipe, se rappelle Marc Denis. Jocelyn (Thibault) était revenu l’année du lock-out, alors qu’il avait amorcé sa carrière dans la LNH. Je me souviens d’Éric Lecompte, de Mathieu Dandenault, de Christian Dubé, un très bon ami, collègue et compatriote, avec qui j’ai gagné la médaille d’or deux fois au Championnat du monde junior », exprime celui qui occupe actuellement le titre de vice-président aux opérations hockey pour les Saguenéens, souhaitant croiser le Phoenix le plus tard possible en séries de fin de saison.

« C’est difficile de parler de rivalité entre Sherbrooke et Chicoutimi, mais on peut parler de compétitivité, enchaîne-t-il. Les matchs étaient très compétitifs à l’époque comme ils devraient l’être aujourd’hui », analyse celui qui a gardé les buts de 1998 à 2008 dans la LNH.

Pour Daniel Chicoine, qui a fait partie de la première mouture des Castors, impossible de jouer contre les Saguenéens sans se rappeler le fameux accident d’autobus de 1974 dans le parc des Laurentides, qui a coûté la vie à l’un de ses coéquipiers, Gaétan Paradis.

« Quand on parle de Chicoutimi, on pense à cet accident. Cependant, c’est toujours plaisant de revoir les joueurs. On connait des gars de l’autre côté. On a toujours le désir de gagner, autant qu’eux ! » soutient M. Chicoine, qui a joué 254 matchs avec Sherbrooke.

Natif de Windsor, Marc Fortier a souvent franchi les portes du Palais des sports, comme spectateur, joueur dans la LAH, entraîneur dans la LNAH et plus récemment comme directeur général des Bleus.

« Ayant grandi en région, dans ma jeunesse, je venais régulièrement voir les Castors de Sherbrooke. Ç’a bercé mon enfance. (…) C’est toujours spécial d’entrer dans le fameux Palais des sports », exprime celui qui est aujourd’hui recruteur chez les Remparts de Québec.

Dave Belliveau est recruteur chez les Saguenéens. Il a joué pour cette formation de 1991 à 1993… et pour les Faucons de 1992 à 1994. « C’est vraiment plaisant de revoir la gang, il y a des gars que je n’ai pas vus depuis 25 ans. J’ai des souvenirs dans les deux vestiaires. Ça avait été une belle expérience, Stéphane Julien était le capitaine et Jocelyn Thibault était notre gardien. C’était la première année des Faucons, l’aréna était plein pour tous les matchs », exprime l’oncle d’Isaac Bélliveau, qui évolue actuellement pour l’Océanic de Rimouski.

Natif de Sherbrooke, Pierre-Marc Bouchard n’avait pas porté le chandail des Saguenéens depuis presque 18 ans. « J’ai joué avec eux à 16 et 17 ans. Ç’a été un merveilleux tremplin pour moi avant d’aller dans la LNH. (…) J’ai de la famille qui est venue me voir jouer ce soir », se réjouit l’hockeyeur, qui a évolué pour le Wild du Minnesota et les Islanders de New York.