Alexandre Gagné-Salvail et Nicolas Anctil ont dévoilé une édition limitée d’un bâton Louisville Slugger de modèle Genesis dont une partie des profits seront remis à la Fondation du CHUS.
Alexandre Gagné-Salvail et Nicolas Anctil ont dévoilé une édition limitée d’un bâton Louisville Slugger de modèle Genesis dont une partie des profits seront remis à la Fondation du CHUS.

Aller au bâton pour les travailleurs de la santé

Un bâton de balle lente ayant une signification très spéciale a été pensé par un joueur de Sherbrooke et est désormais vendu à la boutique Sports Trans-Action. Rendant hommage aux travailleurs de première ligne du réseau de la santé durant la pandémie, ce bâton Louisville Slugger aux couleurs du mouvement «Ça va bien aller» servira à récolter près de 6 000 $ pour la Fondation du CHUS.

«J’avais eu l’idée il y a longtemps de concevoir un bâton spécial pour une cause et j’ai utilisé mes aptitudes en graphisme pour réaliser le design. Je me suis servi des couleurs de l’arc-en-ciel, des images de signes vitaux, de stéthoscopes et de cœurs ainsi que des logos des services ambulanciers pour créer un nouveau coloris unique en lien avec tout le travail que fait le personnel en santé depuis le début de la pandémie de la COVID-19», indique Alexandre Gagné-Salvail, un ancien champion de la Classique Pif. 

Vendu au montant de 329,99$, le bâton dévoilé lundi soir rapportera 30$ à la Fondation du CHUS pour chaque vente. Cette édition limitée est également disponible en ligne et il est possible d’effectuer uniquement un don à la Fondation du CHUS en visitant le magasin Sports Trans-Action de Sherbrooke et la succursale de Coaticook. 

«Les joueurs de balle l’adoreront. C’est un bâton haute performance dont le poids a été réparti dans tout le bâton», précise le concepteur. 

Ce bâton Louisville Slugger fait déjà fureur. 

«On a déjà 30 bâtons vendus et d’autres réservés, mais on recevra la commande seulement au mois de septembre. Il est fabriqué d’une seule pièce pour favoriser les contacts puissants et les joueurs sentiront un contrôle plus accru grâce au balancement. Pour nous, il était logique de remettre les profits à une fondation d’ici puisque notre magasin est très local. C’est notre façon de faire notre part», note Nicolas Anctil de chez Sports Trans-Action. 

Notons que seulement 204 bâtons seront mis en vente.