Alexie Guay, qui porte les couleurs des Spartans de Stanstead, goûtera au championnat mondial féminin du 6 au 13 janvier à Dmitrov, en Russie.

Alexie Guay fait sa place avec Équipe Canada

La Magogoise Alexie Guay s’envolera bientôt pour la Russie et ce ne sera pas en tant que touriste. La hockeyeuse qui a déjà deux frères célèbres en Nicolas, capitaine des Voltigeurs de Drummondville de la LHJMQ, et Patrick, meilleur buteur de la Ligue midget AAA du Québec avec les Cantonniers de Magog, a percé l’alignement d’Équipe Canada qui prendra part au Championnat mondial féminin des moins de 18 ans au début de 2018.

Tout ça alors qu’Alexie Guay a seulement 16 ans. Celle qui poursuit ses études au collège de Stanstead et qui porte les couleurs des Spartans à cet endroit goûtera au championnat mondial féminin du 6 au 13 janvier à Dmitrov, en Russie.

« Ça fait déjà quelques jours que j’ai appris la nouvelle et c’est encore un peu difficile de réaliser tout ce qui m’arrive. C’était un de mes principaux objectifs de la saison et c’est maintenant dans le sac. Avant d’apprendre la nouvelle, j’étais quand même dans un climat d’incertitude même si je restais positive », a mentionné Guay dans une entrevue téléphonique.

Long processus

Le processus d’évaluation était enclenché depuis déjà plusieurs mois à Hockey Canada pour former la meilleure équipe possible en prévision de ce Championnat mondial. Un camp d’entraînement suivi d’une minisérie contre les Américaines à Lake Placid, sans oublier le tout récent Championnat canadien féminin présenté à Québec.

« Nous avons terminé en 6e place à Québec avec Équipe Québec. On s’attendait à mieux. Je ne pouvais savoir si cela avait porté ombrage à mon évaluation et à mes chances d’être sélectionnée par Équipe Canada. Personnellement, je ne considérais pas avoir connu un mauvais tournoi, mais je ne pouvais pas savoir quelle était la lecture des gens de Hockey Canada. J’ai maintenant la réponse » d’affirmer celle qui sera une des rares joueuses de 16 ans à ce Championnat mondial féminin.

Au sein d’Équipe Canada, elles seront une poignée. « Les joueuses de 16 ans sont en minorité. Si ça se déroule bien pour moi, je pourrai donc passer deux ans avec Équipe Canada des moins de 18 ans. »

Une coéquipière

Ajoutons qu’une seule autre Québécoise a été recrutée par Hockey Canada. Fait inusité, il s’agit d’une coéquipière d’Alexie Guay chez les Spartans du collège de Stanstead, soit Audrey-Anne Veillette, 17 ans, de Drummondville. Celle-ci est une attaquante, tandis qu’Alexie Guay évolue à la ligne bleue. « Je ne vous cacherai pas ma joie de voir Audrey-Anne à mes côtés », a-t-elle enchaîné.

Le talent ne faisait pas foi de tout pour mériter un poste avec l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans. « Notre personnalité, notre attitude, notre caractère, notre condition physique, tout ça était pris en considération. Je suis vraiment fière d’avoir retenu leur attention. »

En Russie, Alexie Guay et ses coéquipières du Canada croiseront le fer dès le départ contre l’équipe hôtesse. La Suède et les États-Unis seront leurs autres adversaires dans le tour préliminaire.