Pour une deuxième année, Alexie Guay défendra les couleurs du Canada au Championnat du monde de hockey féminin des moins de 18 ans. Le tournoi sera disputé au Japon en janvier.

Alexie Guay de retour avec l'Équipe Canada

MAGOG — Ce qui était un secret de polichinelle a été confirmé. Pour une deuxième année d’affilée, la Magogoise Alexie Guay a été retenue pour faire partie de l’équipe féminine canadienne des moins de 18 ans qui participera en janvier 2019 au Championnat mondial féminin de hockey de ce groupe d’âge qui sera disputé au Japon.

Guay est l’une des trois seules joueuses du Québec, les deux autres étant Mahika Sarrazin de Gatineau et Ann-Frédérik Naud de Joliette, à avoir été sélectionnées au sein de l’équipe de Hockey Canada. La sœur de Patrick et Nicolas Guay du Phœnix de Sherbrooke et des Voltigeurs de Drummondville de la LHJMQ est aussi l’une des quatre joueuses de l’équipe canadienne à avoir l’expérience de ce championnat mondial.

D’ailleurs, en janvier 2018, Guay, qui évolue à la ligne bleue, avait joué un rôle de premier plan pour l’équipe unifoliée lors du match pour l’obtention de la médaille de bronze en amassant trois points, dont un but, dans une victoire de 5-1 contre l’équipe-hôtesse de la Russie.

« On avait gagné notre dernier match au Championnat mondial de 2018, mais c’était pour le bronze. Ce n’est quand même pas rien, mais en janvier prochain, on veut être de la grande finale et cette fois-ci rapporter l’or. On s’attend à des joutes difficiles, mais nous ne sommes pas sans savoir que la médaille d’or est à notre portée. À nous de livrer la marchandise », souligne Alexie Guay, qui avoue ne pas s’habituer à ces sélections avec Équipe Canada.

« C’est toujours beaucoup d’émotion. C’est un honneur de représenter son pays dans un championnat mondial et il faut le faire dignement. J’adore ces rendez-vous internationaux », a mentionné celle qui sera assurément une des bougies d’allumage de l’équipe.

Année chargée

Entretemps, Alexie Guay poursuit sa saison dans la North American Hockey Academy à Stowe, au Vermont. En février, elle participera aussi aux Jeux du Canada à Red Deer en Alberta. « C’est du hockey mur à mur et j’aurai possiblement joué au-delà de 80 parties à la fin de la saison. Je ne néglige pas mes études qui sont toujours au sommet de mes priorités. C’est l’an prochain que je ferai mon entrée à l’université Boston College. Je veux entrer par la grande porte et cela se traduit par des résultats scolaires impeccables et des performances sur la glace qui prouveront que Boston College a eu raison de me recruter. La saison 2018-2019 me prépare très bien à faire le saut avec Boston College », mentionne-t-elle.