Alexandre Laplante

Alexandre Laplante s'en va au Championnat canadien

SHERBROOKE - Alexandre Laplante participera pour la première fois au Championnat canadien de tennis, à Markham en Ontario, à compter de la semaine prochaine (31 mars au 5 avril). Le jeune tennisman de Sherbrooke s'est classé 21e au Québec dans la catégorie des 18 ans et moins, et il obtient ainsi une place aux Canadiens malgré un parcours atypique.

Contrairement aux jeunes tennismen de son âge qui compétitionnent sur le circuit provincial, Laplante ne fait pas partie d'un programme sport-études et ne profite pas des conseils et de la supervision d'un entraîneur à temps plein.

Le jeune homme se bâtit un peu beaucoup lui-même, avoue-t-il, ce qui rend son accession au Championnat canadien d'autant plus remarquable.

«Il n'y a plus de sport-études à Sherbrooke depuis quelques années et le niveau des joueurs est un peu inférieur au mien. Pour progresser, je n'ai pas le choix de m'entraîner par moi-même, avec différents partenaires de jeu, des joueurs de 25 ans et plus qui ont pas mal de connaissances. Il y a aussi Pierre Champigny, qui n'est pas un entraîneur certifié, mais qui me donne un bon coup de main. Je m'arrange comme ça. Il y a bien des entraîneurs qualifiés en région, mais parfois, c'était la chimie qui n'était pas au rendez-vous avec la personne», a-t-il expliqué, en précisant qu'il s'entraînait environ sept heures par semaine.

«C'est sûr que le fait de ne pas m'entraîner à temps plein est un handicap; de plus, je vois Pierre une ou deux fois par semaine. Ce n'est pas l'idéal pour faire les correctifs nécessaires.»

«Alors dans ces conditions, c'est presque un miracle que j'aie pu me qualifier pour les Canadiens. Je serai probablement l'un des seuls là-bas qui ne sera pas accompagné d'un entraîneur», a-t-il indiqué.

Alexandre Laplante sera donc en terrain totalement inconnu, à Markham. Ce qui ne l'empêche pas d'avoir des objectifs élevés, mais réalistes.

«C'est la première fois que je vais participer à un championnat canadien, alors je suis un peu excité, j'ai hâte de voir le niveau de tennis qu'il y aura là-bas. Je me suis bien préparé, j'ai passé le plus d'heures possible dans le gymnase et sur le court pour être fin prêt.»

Le Championnat canadien se déroule sous le principe de la double élimination. Un revers lors du premier match et l'athlète ne peut finir plus haut que la cinquième place.

«Si je peux terminer dans le top 15 de ma catégorie, je serais très heureux!», a-t-il lancé.

Pour la suite de son parcours tennistique, Alexandre Laplante aimerait fréquenter une université américaine où il pourrait cumuler tennis et parcours scolaire.

«Je vais amorcer les démarches prochainement en ce sens. C'est un projet qui m'intéresse énormément».