Alexandre Boisvert-Lacroix, de Sherbrooke, a pris le troisième rang en 34,60 secondes aux Sélections des Coupes du monde d’automne en patinage de vitesse longue piste, samedi.

Alexandre Boisvert-Lacroix finit 3e

Le Québécois Laurent Dubreuil n’a concédé que deux centièmes de seconde à l’Albertain Gilmore Junio à l’issue de l’épreuve très relevée de 500 mètres aux Sélections des Coupes du monde d’automne en patinage de vitesse longue piste, samedi.

Junio l’a emporté avec un chrono de 34,38 secondes. Dubreuil, de Lévis, et lui ont profité de ce deuxième 500 m disputé en deux jours pour améliorer leur temps de la veille. Auteur du plus rapide chrono vendredi, Alexandre Boisvert-Lacroix, de Sherbrooke, a pris le troisième rang en 34,60 secondes. William Dutton (34,80), de Humbold, en Saskatchewan, et Alexandre St-Jean (34,99), de Québec, ont suivi dans l’ordre.

Au cumulatif des deux courses, les cinq premières positions ont été attribuées à Junio (68,94), Dubreuil (68,98), Boisvert-Lacroix (69,09), Dutton (69,32) et St-Jean (69,88).

« J’ai essayé de ne pas trop célébrer, parce qu’il reste encore beaucoup de travail à faire d’ici les Coupes du monde et les Sélections olympiques, a souligné Junio. Mais en franchissant la ligne d’arrivée et en voyant mon chrono, les émotions ont eu le dessus et ç’a été trop difficile de garder ça en dedans de moi, et j’ai crié et brandi les poings pas mal fort. »

Comme ils l’avaient fait vendredi, ces cinq patineurs ont tous réussi de nouveau samedi le critère de 35,09 secondes qui avait été imposé pour être admissible à une sélection au sein de l’équipe canadienne qui disputera les Coupes du monde d’automne — un maximum de cinq places a été accordé au Canada dans le 500 m masculin.

Au 1000 m, pas moins de sept patineurs ont réalisé le critère de temps nécessaire de 1:09,32. Parmi ceux-ci, il y a Vincent De Haître, qui était déjà préqualifié, et le médaillé olympique Denny Morrison.

De Haître, de Cumberland, en Ontario, a remporté la course en 1:07,83, devant St-Jean (1:08,50), Morrison (1:08,59), de Fort St. John, en C.-B., David LaRue (1:08,79), de Saint-Lambert, Boisvert-Lacroix (1:09,07), Dubreuil (1:09,11) et Richard Maclennan (1:09,22), de Sault Sainte-Marie, en Ontario. Un maximum de quatre places ont été octroyées au Canada dans cette épreuve aux Coupes du monde d’automne.

Chez les dames, le podium au 500 m a été identique à celui de la veille, alors que Marsha Hudey, de White City, en Saskatchewan, l’a de nouveau emporté, cette fois avec un chrono de 37,46 secondes.