Le Sherbrookois Alex Boisvert-Lacroix a remporté l’épreuve du 500 m dans le groupe B, dimanche en Pologne, ce qui lui vaut une promotion dans le groupe A à la Coupe du monde.

Alex Boisvert-Lacroix de retour dans le groupe A en Coupe du monde

Alex Boisvert-Lacroix ne pouvait demander mieux pour conclure cette Coupe du monde en Pologne. En action dans le groupe B au 500 m, le Sherbrookois a été le plus rapide avec un temps de 35,207 s, dimanche, un résultat qui lui aurait offert le 10e rang du groupe A.

« C’est encourageant d’être top 10 au monde avec mon temps d’aujourd’hui (dimanche). C’était l’objectif numéro un de sortir du groupe B en finissant dans les trois premiers », a confié Boisvert-Lacroix à Sportcom. 

Il estime tout de même qu’il y a encore place à amélioration. 

« J’étais content de voir que j’étais premier en traversant la ligne d’arrivée. C’était une belle course, mais je peux faire mieux sur les virages. C’est motivant de voir que j’ai eu un bon résultat et qu’il y a encore des trucs à améliorer. »

Quelques correctifs sur les lames et d’autres ajustements ont été apportés avant l’épreuve, ce qui a fait en sorte qu’il était plus en confiance qu’à la première Coupe du monde à Minsk.

« La semaine dernière à la première coupe du monde de la saison à Minsk, j’avais pris le 4e rang sur 500 m du groupe B, me forçant à rester dans ce groupe puisque que seulement les trois premiers obtiennent la promotion vers le groupe A, où patine les 20 premiers patineurs du classement cumulatif », a-t-il expliqué à La Tribune par la suite.

« Donc il va sans dire qu’aujourd’hui (dimanche) mon objectif primordial était de sortir du groupe B en finissant parmi les trois premiers. J’ai atteint mon objectif en gagnant le groupe B devant un Polonais et le Norvégien, qui est champion olympique. Dans deux semaines, je serai donc de retour dans le groupe A au Kazakhstan pour la 3e tranche de la Coupe du monde.

« Ma course m’aurait situé au 10e rang dans le groupe A ; c’est toujours encourageant de se retrouver dans le top 10 mondial sur 500 m, car ça prouve que j’ai encore ma place parmi l’élite mondiale », a conclu Alex Boisvert-Lacroix lundi. 

- Avec Sportcom