Sous les couleurs du Vert & Or de l’Université de Sherbrooke, Annie Lévesque a remporté le Championnat canadien universitaire de volleyball en 2003 et 2005.

Admise au Temple de la Renommée de Volleyball Québec, Annie Lévesque suit les traces de son père

Le Temple de la renommée de Volleyball Québec accueillera deux nouveaux membres lors du Gala d’excellence 2019, à Saint-Eustache, le 14 septembre prochain. Claude Pelletier, en tant que bâtisseur, et Annie Lévesque, pour sa carrière d’athlète, seront honorés lors de cette soirée qui soulignera aussi les accomplissements et performances de la saison 2018-2019.

Annie Lévesque suit les traces de son père. Ancienne volleyeuse et membre de l’équipe canadienne, elle rejoindra du coup Yves Lévesque, son père, qui a été intronisé l’an dernier à titre de bâtisseur.

Originaire d’Amqui, Annie a disputé huit saisons au total avec la formation nationale et a pris part à de nombreuses compétitions internationales. Celle qui a été parmi les premières libéros de l’équipe canadienne a entre autres défendu les couleurs du pays au Championnat du monde en 2002 et au Grand Prix mondial en 2003.

Au niveau scolaire, elle a joué pour les Volontaires du Cégep de Sherbrooke, puis pour le Vert et Or de l’Université de Sherbrooke, avec qui elle a remporté le Championnat canadien universitaire à deux occasions. 

Leur triomphe de 2003 a marqué l’histoire puisqu’il s’agissait de la toute première fois qu’une équipe québécoise décrochait l’or. Elle a répété l’exploit en 2005, bouclant son parcours universitaire en beauté.

À sa retraite, en 2008, Annie a été choisie entraîneure-chef du club Envolley. En 2018, elle et son ancienne coéquipière Annie Martin sont devenues le premier duo d’entraîneures à diriger une équipe universitaire féminine en étant nommées à la barre de leur alma mater, le Vert et Or.

Le Gala d’excellence du 14 septembre soulignera non seulement l’apport de Claude Pelletier et d’Annie Lévesque pour le volleyball québécois, mais récompensera également les différents lauréats de la dernière saison.

Rouage important

Claude Pelletier a passé 18 ans au sein de Volleyball Québec, dont neuf années à titre de directeur général, de 1986 à 1995.

Il est entré en poste en août 1977 en tant que directeur technique et il a rapidement mené Volleyball Québec vers un autre niveau. 

Il a grandement contribué à une transition marquante quant au fonctionnement des ligues dans la province, qui sont passées de ligues entre clubs à des ligues scolaires, comme nous les connaissons aujourd’hui. 

Il a également été un rouage important pour la formation d’entraîneurs et d’officiels dans le sport, ce qui a propulsé le développement du volleyball.