Est-ce que le propriétaire du Canadien Geoff Molson a entendu les propos de Guy Lafleur, qui estime que le  Tricolore est à un ou deux joueurs près d'être un prétendant à la coupe Stanley?

À un ou deux joueurs de la coupe Stanley

Le Canadien de Montréal aurait tout pour ajouter une 25e coupe Stanley à sa collection. En fait, presque tout selon Guy Lafleur et Réjean Houle.
Un meilleur esprit d'équipe, des jeunes joueurs qui poussent les vétérans à se dépasser, un gardien de premier plan appuyé par une solide défensive et des attaquants qui ont l'équipe à coeur : voilà une recette qui pourrait s'avérer gagnante.
« Contrairement à l'an dernier, il y a un meilleur esprit d'équipe dans le vestiaire et sur la glace, estime Guy Lafleur. Ça se voit aussi de la façon dont le Canadien joue. Shea Weber a amené beaucoup de stabilité et Max Pacioretty a repris goût à jouer on dirait. Il joue bien et tout se fait en fonction de l'équipe. Avec P.K. Subban c'était peut-être moins le cas. L'ajout de Weber a vraiment été bénéfique. »
Réjean Houle en rajoute sur le concept d'équipe et l'arrivée de Weber.
« Weber est un grand leader silencieux. Tout le monde le respecte et on possède des joueurs importants qui connaissent leur rôle et qui se sacrifient pour l'équipe, comme lui. Quand j'entends des ''nous'', j'aime ça. Nous faisons ci de mieux, nous faisons ça de mal, nous essayons d'améliorer notre attaque à cinq, d'être meilleurs défensivement, nous travaillons ensemble. À entendre les gens de l'organisation parler de la chimie dans le vestiaire, ça m'amène à croire que le Canadien ira loin cette année. »
Mais que manque-t-il donc au CH pour soulever le prestigieux trophée?
« Le Canadien a l'étoffe pour se rendre loin, admet le Démon blond. Mais il manque un ou deux morceaux offensifs. Ça pourrait se faire d'ici la fin de la saison. La vraie période de transactions n'est pas nécessairement commencée encore. Ça ne m'étonnerait pas que Marc Bergevin améliore son équipe. »
D'après Réjean Houle, l'attaque est à améliorer, mais aussi la défensive.
« C'est certain que si l'on ajoutait un défenseur et un joueur de centre de premier plan, ça nous aiderait. J'avais prédit 100 points pour le Tricolore à la fin de l'année, on est rendus à 60, c'est bien parti. Ça mettrait la table pour de belles séries. »