Olivier Okuliar

3556 amateurs satisfaits

Il n’y a pas que les amateurs sherbrookois qui ont répondu à l’appel vendredi soir lors du match d’ouverture du Phœnix de Sherbrooke : les joueurs aussi. Grâce à un gain de 4-1 contre les Remparts de Québec, les Oiseaux ont réussi leur pari : satisfaire les 3556 spectateurs et ajouter une première victoire au classement de la saison 2018-2019.

L’ambiance était à la fête au Palais des sports. Mais les hommes de Patrick Roy ont rapidement refroidi les ardeurs de la foule et de leurs adversaires en marquant un but après seulement huit secondes de jeu, l’œuvre de Louis-Filip Côté. Une vraie douche d’eau froide jetée sur la tête des Sherbrookois.

« Il fallait tout effacer et recommencer à zéro, raconte Stéphane Julien, entraîneur du Phœnix. C’est ce que l’on s’est dit sur le banc et c’est ce qui est arrivé. On avait un jeu préparé après la mise au jeu et on a commis une erreur en plus de voir la rondelle effectuer un mauvais bond. J’ai aimé la façon dont notre équipe a rivalisé ce soir malgré le but accordé tôt dans le match. On est revenus rapidement dans la partie grâce à notre avantage numérique, qui a été fructueux. »

Chose certaine, l’entraîneur des Remparts Patrick Roy a laissé ses joueurs profiter de l’énergie offerte par ce premier but.

« J’aimais la vibe sur le banc après le but : il faut laisser les joueurs dans cet état d’esprit après un but de ce genre. »

Le Phœnix a refusé de voir les Remparts gâcher la fête et a aussitôt répliqué avec le premier filet d’une série de deux de Samuel Poulin.

« J’ai marqué des buts importants, souligne l’attaquant étoile du Phœnix, mais ce qui compte le plus est le résultat final. On attendait cette victoire depuis une semaine. Ce gain à notre match d’ouverture est très satisfaisant. On n’a toutefois pas connu le début espéré. On souhaitait être plus intenses et marquer le premier but, mais on a bien réagi par la suite. »

En deuxième période, Oliver Okuliar a donné une bonne première impression en donnant l’avance aux siens à sa première rencontre à Sherbrooke.

Malgré les attaques répétées des Remparts au dernier tiers, le Phœnix a enfoncé les deux derniers clous dans le cercueil des visiteurs avec les buts dans une cage déserte de Poulin et Okuliar.

« L’ambiance était incroyable. On a répondu présent ! Ma famille et mes amis étaient là et je ne peux demander mieux après cette victoire », a avancé le Sherbrookois Alex-Olivier Voyer.

Cregan fumant

En bloquant 32 des 33 tirs dirigés vers lui, Brendan Cregan a lancé un message clair : il tient à son poste de numéro 1.

« La foule a été bruyante et dans le junior majeur, elle est importante pour nous et intimidante pour l’adversaire, a expliqué la première étoile de la rencontre. On leur a donné un beau spectacle, je crois. Par contre, je souhaitais un départ en puissance de notre équipe et visiblement, ce ne fut pas le cas. Je suis tout de même très fier de mes coéquipiers : ils ont été efficaces en défensive et ont testé Dereck Baribeau (27 arrêts), ce qu’ils n’avaient pas fait samedi dernier lors de notre défaite à Québec. »

Le portier de 20 ans admet que certains joueurs semblaient à la fois nerveux et excités à l’idée de participer à cette importante partie.

« On a plusieurs nouveaux joueurs et ces derniers ont su mettre la nervosité durant la partie de côté en profitant de l’énergie de la foule. »

« J’ai aimé que les joueurs respectent le plan de match et notre gardien a fait les arrêts importants, estime pour sa part Stéphane Julien. Un match d’ouverture, ce n’est jamais facile. Le Palais des sports était presque plein, ce qui est plaisant pour les joueurs, qui ont semblé nerveux à l’occasion. »

Prochaine partie : ce samedi contre les Foreurs de Val-d’Or.

« Cette victoire enlève un peu de stress chez mes joueurs. Il faut maintenant se méfier des Foreurs. Ces équipes-là sont à la recherche de leur première victoire et ce sera difficile de les affronter malgré tout », résume Stéphane Julien.

Le Phoenix de Sherbrooke l'emporte 4 à 1 contre les Remparts de Québec.

En vitesse

Avec cette victoire de 4-1 sur les Remparts, le Phoenix présente un dossier de trois victoires, trois défaites et un revers en prolongation en sept matchs d’ouverture.    

***

Patrick Guay n’a pas terminé la partie, sa première au Palais des sports. Blessé au bas du corps, il n’a pu être rencontré par les médias et a pris le chemin de l’hôpital afin d’obtenir des radiographies de sa blessure.    

***

Blessés, Dilan Savenkov, Bailey Peach et Thomas Sigouin (absent quelques semaines, bas du corps) ont regardé la partie du haut des gradins tout comme Jérémy Rainville.

***

Les familles se donneront rendez-vous samedi après-midi au Palais des sports puisque les activités pour enfants seront à l’honneur à l’occasion de la deuxième partie du week-end d’ouverture, alors que les Foreurs de Val-d’Or seront en ville: jeux gonflables, maquilleur, clowns et animation seront au menu.

***

Avec un dossier d’une victoire, une défaite et un revers en prolongation, le Phoenix occupe le 10e rang du classement général. 

Plus de 3 300 personnes se sont déplacées au Palais des sports afin d'assister au match inaugural du Phoenix de Sherbrooke.