L’équipe des Marquis est dirigée par Julien Ouellette, aidé par Jean-Benoît Gosselin et Olivier Légaré, et est composée des joueurs Zachary Dodier, Yoan Gagnon, Olivier Poirier, Jérémy Marion, Alexy L’Heureux, Zack Robert, Nathan Gagnon, Adam Veillette, Nathan Audet, Yohan Lachance, Jacob Head, Antoine Jodoin, Anthony Boislard, Jordan Dumas, Anthony Tremblay, Benjamin Rémillard et Anthony Weldrick.

17 victoires en autant de matchs pour les Marquis

Les Marquis du Collège du Mont-Sainte-Anne catégorie M15 connaissent un début de saison de rêve. Après avoir amorcé sa saison par une défaite au tournoi de Sainte-Anne-de-la-Pérade, l’équipe de l’entraîneur-chef Julien Ouellette s’est joliment reprise en remportant 17 victoires en autant de matchs.

Qui plus est, les Marquis ont maintenant une série de 21 matchs sans défaite à leur actif, depuis cette défaite subie en lever de rideau.

« Le plus drôle, c’est qu’après cette défaite, on a joué à nouveau contre cette équipe, mais en finale du tournoi, et cette fois on les a battus! » précise l’entraîneur-chef Julien Ouellette.

Quand même, une séquence étonnante pour une équipe qui évolue dans une catégorie plus élevée.

Les Marquis ont déjà 51 points au classement. Le Collège Saint-Bernard, qui occupe la deuxième position, montre une fiche de 35 points.

Zachary Dodier (12 buts et 4 passes en 17 matchs), Yoan Gagnon (8 buts, 8 passes pour 16 points) et Olivier Poirier (6 buts et 9 passes pour 15 points) dominent la colonne des pointeurs de l’équipe.

Les gardiens Benjamin Rémillard (9 victoires et 3 jeux blancs) et Anthony Weldrick (8 victoires et 3 jeux blancs) dominent devant les filets.

« Nous avons des jeunes de secondaire I et II, de catégorie M13, mais on évolue dans la ligue M15, contre des équipes qui sont généralement formées de jeunes de secondaire II et III. On est chanceux, on a de bons jeunes dans l’équipe, encadrés par de bons parents. Tout le monde a accepté le concept de l’équipe en début d’année et on a une belle chimie. »

« On utilise beaucoup notre vitesse et pour le reste, on laisse les jeunes faire parler leur talent. On essaie, en tant que groupe d’entraîneurs, de ne pas trop mettre de carcans aux jeunes. On a certains concepts de jeu, mais on préfère que les jeunes apprennent à lire le jeu, à réagir aux situations. On mise aussi beaucoup sur le développement de la vitesse des pieds, des mains et de l’esprit. On ne veut pas en faire des robots », poursuit Julien Ouellette.

Les Marquis ont encore deux matchs à disputer avant la pause des Fêtes, deux matchs face au Collège Saint-Bernard.

« On aimerait bien arriver à la pause avec une fiche parfaite. On ne s’attendait pas à connaître autant de succès, mais ça vient aussi avec la pression de gagner, désormais. Dans tout ça, les jeunes ont pris confiance et ils ont faim à chaque match. Mais surtout, on a tous beaucoup de plaisir! »