Mathisse Vachon

11e Gala du RSEQ Cantons-de-l'Est : exceller en bougeant

Pour le RSEQ des Cantons-de-l’Est, si sport et études font si bon ménage, c’est que l’un profite à l’autre. C’est pourquoi l’organisme récompense élèves, entraîneurs, arbitres et équipes qui se sont démarqués dans cette conciliation entre l’école et l’activité physique, lors de son gala d’excellence régional annuel.

Aurore Vincent, directrice générale du RSEQ Cantons-de-l’Est, y croit dur comme fer : le sport aide à la persévérance et à la réussite scolaire ainsi qu’au sentiment d’appartenance des jeunes. C’est pour cela qu’il est à ses yeux si important d’organiser un gala qui récompense les efforts mis par les étudiants d’âge primaire et secondaire. Quinze distinctions ont été remises cette année lors du Gala régional qui a eu lieu vendredi au collège Mont-Notre-Dame de Sherbrooke.

Tout un CV

Malgré leur jeune âge, ces candidats cumulent généralement d’impressionnants parcours. C’est par exemple le cas de Mathisse Vachon, lauréate dans la catégorie de l’élève athlète féminine de 5e secondaire ayant le mieux concilié le sport et les études.

L’élève du Triolet fait partie de l’équipe des Harfangs en basketball juvénile féminin division 2, qui a terminé première de sa section en saison régulière. Quand elle n’est pas sur le terrain, elle se consacre à sa passion pour les sciences, qui l’a notamment mené à participer au concours Opti-math +. L’étudiante en profil mathématique SN (sciences naturelles), chimie et physique a par ailleurs été récompensée de son engagement académique, se méritant plusieurs certificats lors des quatre derniers Galas du mérite scolaire du Triolet. Elle s’est également impliquée comme entraîneuse de mini-basketball auprès d’élèves du primaire pendant deux ans, en plus de participer à l’organisation de tournois sportifs intra-muros en basketball et en soccer. Pas étonnant alors qu’elle soit la lauréate 2019 de la médaille du Lieutenant-gouverneur pour la jeunesse, une distinction récompensant un élève du 2e cycle ayant atteint les objectifs de son programme d’études tout en présentant engagement, détermination et dépassement de soi.

Mais Mathisse Vachon ne s’enfle pas la tête pour autant : « Ce n’est pas mon objectif, d’avoir un prix. C’est sûr que ça fait vraiment plaisir, mais c’est vraiment pour mon équipe et pour mon école que j’avais le goût de m’impliquer et de donner mon maximum! »

Elle admet tout de même beaucoup se réjouir de son prix régional du RSEQ, qui récompense ses efforts des dernières années.

Vers Québec

Parmi les quinze gagnants du gala régional, quatre se sont aussi taillé une place parmi les candidatures pour le gala du RSEQ provincial : Vincent Boucher, de l’école secondaire du Triolet dans la catégorie « Entraîneur masculin par excellence »; Jessica Séguin-Robidoux, de l’école secondaire du Triolet dans la catégorie « Élève athlète féminine secondaire ayant démontré une persévérance académique et sportive »; Marie-Claude Dufort, enseignante au Collège Rivier dans la catégorie « Individu qui s’est impliqué dans le développement des Saines Habitudes de vie dans son milieu »; et finalement, l’équipe des Mousquetaires de la Polyvalente Montignac en Volleyball dans la catégorie « Équipe féminine division 2 par excellence au niveau secondaire ». Le gala provincial aura lieu le 31 mai prochain à Québec.

+

Sport, études... et persévérance!

Avec son Gala régional d’excellence, le RSEQ lance un message : il faut viser haut et ne pas lâcher. Incarnant cette approche, Jérôme Tremblay, de l’école secondaire du Triolet, a remporté le prix de l’élève athlète masculin de niveau secondaire ayant démontré une persévérance académique et sportive.

« Ça me rend vraiment heureux, parce que ça montre bien que j’ai fait beaucoup d’efforts pour me rendre jusqu’ici! » lance fièrement l’élève qui fait partie de l’équipe de natation depuis maintenant 5 ans.

Jérôme Tremblay

Lors de la cérémonie, il avait en effet été mentionné qu’il n’est pas toujours évident pour l’élève de se concentrer sur les consignes dans un grand groupe, et encore moins dans une piscine. « À plusieurs reprises cette année, que ce soit à l’école ou en stage, il a rencontré des défis de taille qu’il a chaque fois affrontés avec détermination », rapportait à la remise de prix le présentateur Raymond Duquette, adepte de sports amateurs qui siège notamment au CA du Panthéon des sports de Sherbrooke ainsi qu’au comité organisateur du Mérite sportif de l’Estrie.

Même que Jérôme Tremblay serait un élève modèle : « Toujours attentif, il participe, il est pleinement engagé dans sa réussite scolaire. Il s’applique à bien comprendre ce qui est attendu de lui, démontre du plaisir à apprendre et en fait toujours un peu plus que ce qui est demandé. Ce n’est pas pour rien qu’il a obtenu, cette année dans la classe, le certificat de la persévérance scolaire », avait renchéri le présentateur.

Une bonne saison

Du côté de la natation aussi, Jérôme Tremblay a vu grand. Il a confié à La tribune avoir mis les bouchées doubles cette année pour apprendre plusieurs styles de nage, car à son avis, en maîtriser plus d’un augmente les chances de qualification.

Ses efforts semblent avoir porté fruit : au championnat régional, il a remporté cinq médailles sur une possibilité de cinq, soit une médaille d’or et deux d’argent lors de ses trois épreuves individuelles ainsi que deux médailles d’argent pour les deux relais d’équipes.

Il a terminé sa saison en se classant 4e parmi les nageurs juvéniles masculins des Cantons-de-l’Est, ce qui lui a permis de se rendre pour la première fois au championnat provincial scolaire de natation.

Il n’y a pas remporté de médaille, mais n’y a pas perdu son esprit sportif pour autant : « Quand je suis allé aux provinciaux — oui je n’ai rien remporté —, mais pour moi, l’important, ce n’était pas de gagner quelque chose; c’était de participer! » explique-t-il.

Ce qui le motive est que son sport lui donne l’occasion de sortir et de faire des rencontres intéressantes.

Concernant le sport et les études, le lauréat conseille de ne pas lâcher, de continuer même dans les moments les plus difficiles, mais surtout, d’avoir du plaisir!