Mario Lemieux a pris Sidney Crosby sous son aile lors de l’arrivée du jeune 87 dans la LNH.

« Sidney est un homme d’exception », dit Jocelyn Thibault

Alors qu’il terminait sa carrière dans la LNH, Jocelyn Thibault se trouvait aux premières loges pour assister au début de Sidney Crosby dans la grande ligue. Le directeur général du Phœnix de Sherbrooke a rapidement compris qu’il avait devant lui la prochaine vedette du circuit.

Sidney Crosby sera à l’honneur vendredi soir à Rimouski. Son numéro sera retiré quelques minutes avant le début de la rencontre entre le Phœnix de Sherbrooke et l’Océanic de Rimouski. Son ancien gardien Jocelyn Thibault sera alors sur place pour célébrer le passage de Crosby dans la LHJMQ.

« Sidney est une personne d’exception, affirme Jocelyn Thibault. Il est arrivé chez les Penguins de Pittsburgh avec beaucoup de pression. C’est normal, il était le premier choix du repêchage en 2005 et les amateurs le voyaient comme le prochain Mario Lemieux ou Wayne Gretzky après le lock out. »

Les partisans ne s’étaient pas trompés. À sa première saison, il a produit 102 points. À sa deuxième campagne, il a établi sa marque personnelle toujours existante : 120 points. Et deux ans plus tard, il soulevait la coupe Stanley pour une première fois.

En 2005, Jocelyn Thibault a eu la chance de côtoyer Sidney Crosby, et ce, durant deux saisons.

« Sidney est un joueur tellement passionné. Il était hyper discipliné et très structuré. Il adorait le hockey, mais prenait tout au sérieux. C’est encore la même chose aujourd’hui, mais de la part d’un joueur de 18 ans, c’était très impressionnant de le voir aller. »

Intelligent

Il faut avouer que dès le départ, Crosby était bien entouré. D’abord par Mario Lemieux. Ensuite par Evgeni Malkin, qui effectuait son entrée dans la LNH l’année suivante.

« Ce qui faisait la force de Sidney, c’était son intelligence. Il n’a pas le tir le plus puissant, mais il est tellement un bon passeur. Sur la glace, il se trouve toujours en bonne position et réalise des choses que les autres n’arrivent pas à faire. »

Jocelyn Thibault admet que le moment sera spécial lorsque l’Océanic honorera Sidney Crosby avant la partie de vendredi.

« Partout où il est passé, il a marqué les gens, observe Jocelyn Thibault. Comme à Rimouksi. Ce sera la même chose à Pittsburgh. Pas seulement grâce à la qualité de joueur qu’il est, mais aussi grâce à la qualité de personne. »