Il y avait de l’animosité dans l’air mercredi lors du match 4 de la série Huskies/Phœnix au Palais des sports. Aussi bizarre que cela puisse paraître, aucune bagarre n’a encore éclaté en quatre rencontres. Et ce, malgré toutes les invitations lancées par Mathieu Olivier (à gauche)

« On nous croyait morts »

Les Huskies de Rouyn-Noranda profitent d’une réputation enviable et peu d’experts osaient donner le titre de favori au Phœnix des Sherbrooke. Alors que la Meute prenait les devants 2-1 dans la série en blanchissant les Sherbrookois, certains étaient prêts à jeter la serviette en ce qui concerne les espoirs du Phœnix, et ce, jusqu’à ce qu’il nivelle la série grâce à un gain de 4-2 mercredi.

« On nous croyait morts, mais en montrant du caractère, les gars sont allés chercher une belle victoire devant leur foule, soutient l’entraîneur des Oiseaux, Stéphane Julien. On se rend maintenant à Rouyn-Noranda la tête haute en sachant qu’il est possible de gagner là-bas comme on l’a fait au match 1. »

Voilà une autre preuve que tout change rapidement dans le monde du hockey.

« C’est ça, les séries. Il ne faut jamais être trop haut ou trop bas dans nos émotions. On avait discuté de tout ça avec les joueurs avant la partie de mercredi. On était déçus de ne pas avoir gagné la première partie au Palais, mais on s’est bien repris en gardant confiance », ajoute le pilote du Phœnix.

N’allez donc pas imaginer que les Huskies ont regagné leur domicile avec la tête entre les deux jambes.

« Dans la victoire ou dans la défaite, il faut se souvenir des choses positives et c’est ce que l’on fera après avoir perdu la quatrième partie », a noté le vétéran de la Meute Mathieu Boucher.

Le Phœnix tentera de rejouer le même tour aux Huskies en volant une victoire à l’aréna Iamgold vendredi soir. Il reviendra ensuite à domicile en espérant avoir les devants afin de disputer le sixième match de la série devant sa foule. S’il y a lieu, la septième et ultime partie aura lieu à Rouyn-Noranda mardi. Mais le Phœnix fera tout pour ne pas avoir à retourner en Abitibi une troisième fois en moins de deux semaines.

Les hommes de Gilles Bouchard peuvent toutefois se vanter d’avoir perdu seulement trois fois à domicile contre le Phœnix en six ans et ne devront pas être considérés comme étant battus d’avance. Au contraire.

« Ce n’est pas la première fois que l’on perd un match, a indiqué Bouchard immédiatement après la dernière partie. On est déjà revenus en force pour ensuite gagner la rencontre suivante. On tourne la page. On est dans le moment présent. Les gars refont leur poche et leur valise et on s’en retourne à Rouyn, tout simplement. »

Les gardiens se démarquent

Pour gagner des séries éliminatoires, une équipe doit pouvoir compter sur un gardien en feu. Les Huskies et le Phœnix ne peuvent se plaindre de leur portier, puisque Reilly Pickard et Samuel Harvey offrent toute une prestation depuis le début du duel entre les deux équipes.

Avec 153 arrêts en quatre parties, Harvey domine cette colonne de statistiques. Reilly Pickard a quant à lui effectué 124 arrêts.

Les moyennes? 1,76 pour Harvey contre 2,76 pour Pickard, qui a multiplié les arrêts spectaculaires au dernier match.

« C’est tout un honneur pour moi de livrer un duel à Samuel Harvey, l’un des meilleurs gardiens au pays. Il est excellent. Mes statistiques ne sont pas importantes. Tout ce qui compte pour moi, c’est la victoire. J’affronte de très bons joueurs et je m’amuse beaucoup », a affirmé le portier des Oiseaux.

Le retour de Green

Luke Green effectuera probablement un retour au jeu après avoir guéri une blessure au genou. Le défenseur étoile a participé au voyage en Abitibi. Il imitera ainsi Yaroslav Alexeyev, qui est revenu au jeu mardi. Ce dernier a marqué un but important mercredi pour aider son équipe à niveler la série.

« C’est une grande motivation pour moi, parce que lorsque je suis revenu au jeu, je voulais connaître du succès et aider l’équipe à gagner, a indiqué le Russe. Je me sens bien sur la patinoire. On a vécu beaucoup d’émotions. Il faudra relaxer un peu avant la partie de vendredi. C’était ma partie la plus importante de mon passage à Sherbrooke. Une victoire ce soir fait toute la différence et on veut répéter l’exploit vendredi à Rouyn-Noranda. »

En vitesse

Le Phœnix souhaite inviter ses partisans à fêter Pâques avec tous les membres de l’organisation au Palais des sports ce dimanche. Pour l’occasion, il y aura une chasse aux œufs en chocolat avant la partie. Les portes ouvriront à 13 h 30 pour ceux qui souhaitent y participer. Il faut toutefois avoir son billet afin de chasser les œufs en chocolat.

*****

La Ligue de hockey junior majeur du Québec a dévoilé jeudi la liste des finalistes pour les Rondelles d’or de la saison 2017-18. Les différents trophées seront remis lors du Gala des Rondelles d’or qui aura lieu à l’Étoile Banque Nationale de Brossard, le 4 avril prochain. Un seul membre du Phœnix est en nomination : Thomas Grégoire dans la catégorie Humanitaire et Implication sociale.

*****

Le 5 avril en soirée aura lieu la loterie de la LHJMQ, servant à déterminer l’ordre de sélection des cinq premières équipes lors du repêchage 2018 présenté cette fois à Shawinigan. Le Phœnix possède une boule dans le boulier, ce qui lui donne 5 % des chances de choisir le meilleur espoir disponible. Les joueurs de Cantonniers de Magog Patrick Guay et William Villeneuve seront alors à surveiller, tout comme Hendrix Lapierre et Thomas Bordeleau, qui évoluent également dans le midget AAA.

Le 5e match contre les Huskies sur écran géant au Palais des sports

Le cinquième affrontement des séries éliminatoires entre le Phœnix de Sherbrooke et les Huskies de Rouyn-Noranda sera diffusé sur écran géant  au Palais des sports Léopold-Drolet, vendredi à compter de 19h30. Pour cette première, l’organisation de la formation sherbrookoise souhaite rassembler les partisans pour une soirée « hockey » permettant d’encourager l’équipe qui jouera à près de 800 kilomètres de Sherbrooke. Le match se déroulera à l’aréna Iamgold de Rouyn-Noranda. Rappelons que la série est égale 2-2 à la suite de l’importante victoire du Phoenix mercredi soir. L’ouverture des portes du Palais des sports se fera à 18h30 en vue de la retransmission en direct à partir de 19h30. La boutique, un restaurant et un bar seront également exceptionnellement ouverts. Le billet en admission générale sera en vente à 3 $. On peut réserver ses places au hockeyphoenix.ca.  -  Claude Plante