Les parents de Maxence en des temps plus heureux. «Max, c’est un athlète d’élite, c’est un champion, et il va se battre comme tel», mentionne sa mère, Suzanne Parrot-Noël.

« Max sera une inspiration », affirme sa mère

Suzanne Parrot-Noël l’avoue : elle s’est demandé pourquoi ce n’était pas elle qui était malade plutôt que son fils lorsqu’elle a appris que Maxence était atteint d’une rare forme de cancer.

« C’est certain que c’est difficile à accepter, a-t-elle confié quelques heures après que son garçon ait révélé au public qu’il entreprenait le combat d’une vie, jeudi. En même temps, il y a toujours pire que nous. Quand je vois les images des enfants malades à l’hôpital Sainte-Justine, je trouve ça terrible. Et je pense aussi à leurs parents… »

À lire aussi: Maxence Parrot entend se battre et vaincre le cancer

Mais c’est justement en pensant à ces enfants que Mme Parrot-Noël affirme que son fils deviendra une inspiration dans sa bataille.

« Max, c’est un athlète d’élite, c’est un champion, et il va se battre comme tel. Il va servir d’exemple et il va donner du courage à ceux qui en ont besoin. »

Elle affirme à son tour que Maxence ne manque pas de support et d’encouragement, ce qui l’aidera à vaincre la maladie.

« Il est positif et on est positifs avec lui. Mais vous le savez, on est comme ça chez nous. Nous ne sommes pas du genre à s’apitoyer sur notre sort. On regarde en avant, on se serre les coudes et on se dit qu’on va gagner. Et on ne passe pas notre temps à parler de la maladie de Max non plus. Il y a encore et toujours une vie autour. »

C’est d’ailleurs à la clinique de physiothérapie de son mari Alain, où elle travaille, que nous l’avons joint. L’entrevue s’est faite entre deux patients à traiter.

« Je regardais Maxence à la télé et j’avais les jambes molles devant sa force et sa détermination. Il est solide, notre grand. Et il va faire ce qu’il faut pour gagner. »