Jacques Doucet a pris le temps de satisfaire tous ses admirateurs jeudi lors de sa visite au stade Julien-Morin de Coaticook. Les Guerriers de Granby ont cependant joué les trouble-fête, infligeant une défaite de 3 à 2 au Rocket.

« Le baseball se porte très bien au Québec », dit Jacques Doucet

L’annonceur légendaire Jacques Doucet était de passage au stade Julien-Morin jeudi pour faire la description du match du Rocket South Shore de Coaticook contre les Guerriers de Granby sur les ondes du CIGN 96,7.

Jacques Doucet a toujours le sourire aux lèvres lorsqu’il entre dans un stade de baseball. Il n’était pas le seul à en arborer un. Plusieurs amateurs de baseball étaient venus se laisser bercer au son de sa voix, évocatrice d’une multitude de souvenirs enracinés profondément dans la mémoire.

M. Doucet a profité de son passage pour vanter la qualité du baseball offert aux amateurs québécois, une richesse qui mérite d’être exploitée. « Que ce soit dans la ligue junior élite, présidée par mon collègue et ami Rodger Brulotte, dans la ligue senior (LBMQ) ou professionnelle (CAN-AM), il y a du très bon baseball qui se joue un peu partout au Québec. Certains joueurs ont atteint les ligues majeures par le passé, comme Éric Gagné et Steve Green. »

Hausse de popularité

L’annonceur s’est aussi réjoui de la popularité grandissante du baseball auprès des jeunes Québécois, un succès qu’il accorde en partie à son travail et celui de ses collègues. « Je suis choyé de voir que les inscriptions augmentent. De nos jours, les jeunes peuvent voir jusqu’à 200 parties de baseball chaque année à la télévision. En plus, les équipes de commentateurs à TVA Sports et RDS font très bien leur travail de transmettre la passion du baseball. »

Il souligne aussi l’excellent travail de Baseball Québec, qui s’est engagé à faire découvrir le sport au plus de jeunes possible. « Maxime Lamarche a fait de l’excellent travail pour faire connaître le baseball dans les endroits plus éloignés de la province. Il a organisé une caravane qui a arpenté les quatre coins du Québec pour faire découvrir le baseball aux jeunes. Dans certaines régions, les enfants n’avaient jamais été en contact avec le sport. »

Montréal

Jacques Doucet estime que le baseball fera un retour à Montréal dans environ trois ans. « Je crois fermement au retour du baseball à Montréal, ça c’est sûr », a-t-il indiqué. « J’en parlais régulièrement avec Denis Coderre quand il était maire de Montréal et la situation avec le baseball majeur ne s’est pas détériorée depuis son départ. »

« Évidemment, ça prend un nouveau stade avec un toit rétractable. D’un côté, on ne peut pas jouer au baseball à l’extérieur en plein début du mois d’avril dans le nord du continent. De l’autre côté, l’expérience baseball lors d’une soirée d’été au stade de baseball est synonyme de plein air. On aimerait beaucoup pouvoir se poser ce dilemme! » lance-t-il en riant, rappelant que l’obtention d’une équipe demeure l’ultime priorité.