« Je veux gagner la coupe »

« Je ne m'attendais vraiment pas à ce qu'une équipe s'intéresse à moi puisque je suis blessé depuis le 29 novembre. Et comme je n'avais pas eu de discussions avec les Stars pour une prolongation de contrat, je m'attendais tout simplement à finir l'année à Dallas. L'appel des Ducks est un formidable boost de confiance. »
Le Sherbrookois Stéphane Robidas a été échangé des Stars de Dallas aux Ducks d'Anaheim, mardi, une journée avant la date limite des transactions dans la LNH.
En échange, les Stars obtiennent un choix conditionnel de quatrième ronde au prochain repêchage, un choix qui pourrait migrer en choix de troisième ronde si les Ducks atteignent la finale de l'Association Ouest et que Robidas dispute la moitié de leurs matchs éliminatoires.
Robidas avait une clause limitée de non-échange dans son contrat, précisant que l'organisation devait lui demander l'approbation avant de l'échanger à l'une des 10 équipes mentionnées sur sa liste.
« J'ai été sur le choc une bonne partie de la journée; en même temps, je suis excité à l'aube de ce nouveau défi. Je veux gagner la coupe Stanley, c'est mon but, et les Ducks forment une excellente équipe », a lancé le Sherbrookois de 37 ans dont le présent contrat avec Dallas venait à échéance à l'issue de la présente saison.
Robidas joint donc les rangs de la meilleure équipe de la LNH actuellement. Avec 91 points au classement, les Ducks font flèche de tout bois. Le Sherbrookoise pourra donc participer aux séries éliminatoires pour la première fois en cinq ans.
« Et je ne débarque pas en terrain inconnu; François Beauchemin m'a déjà texté pour me souhaiter bienvenue et me dire qu'on allait probablement jouer ensemble. Je connais aussi Mathieu Perrault, on s'est croisé en Finlande, pendant le lock-out l'an dernier. Il y aura aussi Saku Koivu et Sheldon Souray, que j'ai connu à Montréal et Mike Fistric, avec qui j'ai joué à Dallas. Ce sera plus facile. »
Et enfin, le défenseur sherbrookois pourra évoluer du même côté que Corey Perry et Ryan Getzlaf...
« Quand je pense aux Ducks, je pense tout de suite à ces deux gars-là. Surtout à Perry, on s'affrontait pas mal. Ça va faire drôle de jouer avec eux. »
L'ardeur au travail, le volet robustesse et le fait qu'il soit droitier sont autant d'éléments qui ont probablement incité Anaheim à le recruter, croit ce dernier.
Anaheim sera le quatrième arrêt dans la LNH pour Robidas, qui a aussi porté les couleurs du Canadien de Montréal et des Blackhawks de Chicago.
« Dallas, c'était chez moi. Avec les changements chez les Stars en début de saison, je sentais bien que je ne fittais plus dans les plans. J'ai donc commencé à m'y préparer tranquillement. C'est toujours un choc pour ma famille; mon fils Justin a pris ça dur, au début, mais rapidement, il m'a encouragé à aller de l'avant. D'ailleurs, il a un tournoi (showcase) avec son équipe à Anaheim, la semaine prochaine.
Robidas n'a pas joué depuis qu'il s'est fracturé une jambe contre les Blackhawks de Chicago le 29 novembre, mais il a repris l'entraînement récemment. Il a amassé cinq points (quatre buts, une mention d'aide) en 24 matchs pour les Stars cette saison.
« Si tout va bien, je vise un retour au jeu à la mi-mars, juste à temps pour le dernier droit de la saison régulière. »
Ainsi, si tout se déroule normalement, Stéphane Robidas devrait participer pour la première fois aux éliminatoires depuis la saison 2008, printemps lors duquel les Stars avaient éliminé les champions en titre de la coupe Stanley, les Ducks d'Anaheim. Dans cette série, Robidas avait été atteint en plein visage par un lancer, lors du dernier match. Joueurs et entraîneurs des Ducks avaient par la suite louangé son courage.
Parions qu'il y a quelqu'un quelque part qui avait pris des notes.