La Tribune
Contenu commandité
Un drame sans réponses
Actualités
Un drame sans réponses
Comment des pompiers et des policiers de Sherbrooke ont-ils pu confondre le corps d'une femme et celui d'un mannequin? Pour l'instant, personne ne comprend ou n’arrive à expliquer les tristes événements.
Partager
Un corps confondu avec un mannequin: le conjoint plongé en plein cauchemar

Actualités

Un corps confondu avec un mannequin: le conjoint plongé en plein cauchemar

Viatka Sundborg
Viatka Sundborg
La Tribune
« Les pompiers se disaient à ce point convaincus que c’était un mannequin en silicone qu’ils n’ont clairement jamais pris les signes vitaux de ma conjointe avant de la mettre dans un sac en plastique et de la laisser dans un conteneur. Je ne suis même pas en mesure de savoir si ma femme aurait pu être sauvée. »
Gestion de crise au SPCIS et au SPS: la transparence sera primordiale

Actualités

Gestion de crise au SPCIS et au SPS: la transparence sera primordiale

Émilie Pinard-Fontaine
Émilie Pinard-Fontaine
La Tribune
Anthony Ouellet
Anthony Ouellet
La Tribune
Selon le spécialiste en relations publiques Daniel Nadeau, la direction du Service contre les incendies de la Ville de Sherbrooke (SPCIS) a bien réagi compte tenu de la situation. Cependant, le SPCIS et le Service de police de Sherbrooke (SPS) auraient dû prendre les devants et sortir la nouvelle dès que la situation problématique a été remarquée, selon lui.
Le récit d’un drame

Actualités

Le récit d’un drame

Anthony Ouellet
Anthony Ouellet
La Tribune
Les Sherbrookois ont encore très peu de réponses entourant l’événement et ses circonstances, une semaine après que des pompiers du Service de protection contre les incendies de la Ville de Sherbrooke (SPCIS) aient jeté le corps brûlé d’une femme, qu’ils ont confondu avec un mannequin en silicone, dans la poubelle du Service de police de Sherbrooke (SPS). Voici un rappel des faits connus à ce jour.