Contenu commandité
Un défi logistique pour le monde de la construction
Un défi logistique pour le monde de la construction
Fruit d’une collaboration entre les entrepreneurs en construction, les syndicats et la direction de la santé publique, le guide Chantiers de construction COVID-19, coordonné par la CNESST à la demande du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, sera placé à l’avant-plan lors de cette reprise de la construction.
Fruit d’une collaboration entre les entrepreneurs en construction, les syndicats et la direction de la santé publique, le guide Chantiers de construction COVID-19, coordonné par la CNESST à la demande du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, sera placé à l’avant-plan lors de cette reprise de la construction.

Aucun compromis à faire sur la sécurité

Tous les acteurs du domaine de la construction s’entendent pour placer la santé et la sécurité des travailleurs en priorité à la reprise des chantiers.

À lire aussi :
Un défi logistique attend le monde de la construction
Encore plus de techno dans l’immobilier
Bonne nouvelle pour la Coopérative des Grandes Familles

Fruit d’une collaboration entre les entrepreneurs en construction, les syndicats et la direction de la santé publique, le guide Chantiers de construction COVID-19, coordonné par la CNESST à la demande du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, sera placé à l’avant-plan lors de cette reprise de la construction.

Le porte-parole de l’Association de la construction du Québec, Guillaume Houle, estime qu’aucun compromis ne doit être fait sur la sécurité. Les gestionnaires de chantier devront entre autres vérifier quotidiennement l’absence du symptôme lié à la COVID-19 auprès de leurs employés.

« Tout le monde a travaillé très fort pour favoriser la reprise des chantiers de construction. L’eau et le savon sont à la base de ces mesures pour les travailleurs, mais aussi les livreurs, les professionnels ou les inspecteurs. Garder la distance de deux mètres n’est pas toujours évident. Si des travaux obligent d’être plus rapprochés, des consignes sont données pour que ces contacts soient de courtes durées et soient sécuritaires », signale M. Houle.

Ce dernier mentionne qu’avant la fermeture des chantiers de construction à la mi-mars, des mesures de sécurité étaient proposées.

Sur le chantier du projet Humano Sherbrooke, des mesures avaient été prises dès janvier pour prévenir la propagation du coronavirus.

« Nous allons placer la santé et la sécurité des travailleurs en priorité. Il n’y a aucun compromis à faire en ce sens. Notre contremaître de chantier Normand Tousignant avait coordonné ces mesures, entre autres d’obligation de lavage des mains et de corridors de sécurité », signale le vice-président développement chez Services Immobiliers First qui développe le projet Humano Sherbrooke, Matthieu Cardinal.

Constructions Christian Belleau mettait en place les infrastructures sanitaires pour la reprise des chantiers.

« Nous regardons pour être prêts dès la reprise des chantiers », assure M. Belleau.

Le vice-président aux affaires publiques de l’APCHQ, François Bernier, estime que cette question sanitaire représente un défi supplémentaire.

« Le guide de la CNESST est un point de départ. Une tournée des chantiers sera faite pour accompagner les entrepreneurs afin que ces mesures soient mises en place correctement. Il faut gérer la reprise correctement en mettant en place des mesures sanitaires simples », signale François Bernier.