Contenu commandité
Tour d'horizon du monde judiciaire
justice et faits divers
Tour d'horizon du monde judiciaire
Partager
Une maison flambe à Saint-Denis-de-Brompton

Faits divers

Une maison flambe à Saint-Denis-de-Brompton

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Un violent incendie a détruit une résidence de la route 249 à Saint-Denis-de-Brompton.

Il était environ 15 h, mercredi, lorsque l’incendie a été signalé au Service de sécurité incendie de Saint-Denis-de-Brompton.

« À l’arrivée des premiers pompiers, l’embrasement était quasi généralisé. La toiture et le deuxième étage étaient en feu », explique le directeur du service de sécurité incendie de Saint-Denis-de-Brompton, Sylvain Lamarre.

Le feu s’est attaqué à la partie arrière de la résidence à deux étages avant de se propager à l’ensemble du bâtiment. Devant l’ampleur du brasier, les pompiers de Windsor, Orford et Magog ont été appelés en renfort.

« Nous avons eu accès à des citernes en renfort. Une quarantaine de pompiers ont combattu les flammes. La fumée noire et intense sortait du rez-de-chaussée. La maison a été complètement détruite », indique le directeur Lamarre.

La résidence à deux étages est une perte totale.

« Il est trop tôt pour le moment pour déterminer la cause de l’incendie. Nous allons fouiller dans les vestiges pour tenter de trouver des indices pour expliquer cet incendie », indique Sylvain Lamarre.

Des travaux de rénovation se sont déroulés à la résidence de la route 249 au cours de la journée de mercredi.

« Les travailleurs de la construction seraient partis autour de 13 h. Il est trop tôt pour faire un lien entre ces travaux et le début de l’incendie. Nous ne savons pas si ça peut être relié », indique le directeur du service de sécurité incendie de Saint-Denis-de-Brompton.

Une septuagénaire retrouvée morte à l’extérieur d’une résidence pour aînés

Faits divers

Une septuagénaire retrouvée morte à l’extérieur d’une résidence pour aînés

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Une septuagénaire a été retrouvée morte à l’extérieur d’une résidence pour personnes âgées tôt mercredi matin à Lambton.

La femme de 77 ans qui résidait à La Rose d’or a été retrouvée sans vie vers 5 h 30. Elle se trouvait à proximité de la résidence située sur la rue Principale.

Une enquête a été ouverte par la Sûreté du Québec en collaboration avec le coroner pour déterminer les circonstances de ce décès.

La Résidence La Rose d’Or n’a pas voulu commenter ce triste événement étant donné qu’une enquête est ouverte dans cette affaire.

Cette résidence pour personnes âgées accueille des personnes autonomes et semi-autonomes. Sur sa page Facebook, cette résidence est décrite comme un endroit disposant d’un service de surveillance 24 heures.

L’origine de l'incendie à l’hôtel parc Orford restera inconnue

faits divers

L’origine de l'incendie à l’hôtel parc Orford restera inconnue

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
Article réservé aux abonnés
L’incendie qui a ravagé l’hôtel du Parc Orford à Orford dans la nuit de lundi à mardi demeurera d’origine indéterminée.

Après enquête du service des incendies de Magog, il est impossible pour les reconstitutionnistes d’établir l’origine de cet incendie qui s’est déclaré lundi soir.

« Les enquêteurs ont écarté toutes les hypothèses. La cause va rester indéterminée », explique le chef aux opérations du Service des incendies de Magog, Steve Lavoie.

L’incendie au 1259 du chemin de la Montagne s’était déclaré vers 21 h 50. Le bâtiment est une perte totale.

Six camions-citernes provenant des services d’Eastman, Saint-Denis, Orford et de la Régie de l’est ont été déployés en plus de ceux de Magog pour tenter d’éteindre le brasier. À l’arrivée des pompiers, le feu avait déjà bien amorcé son travail destructeur.

Selon le rôle d’évaluation municipale d’Orford, la propriété était évaluée à 1 750 000 $, dont 1 456 400 $ pour le bâtiment construit en 1984.

« Il est encore trop tôt pour évaluer les dommages de cet incendie. Les démarches en ce sens se poursuivent », mentionne le chef Lavoie.

Les quelques clients de l’établissement ont été transférés au Motel de la Montagne, à quelques pas de là, dans la nuit du sinistre.

L’aide de la Croix-Rouge avait été demandée pour venir en aide aux sinistrés.

Un automobiliste recherché pour avoir heurté un signaleur

faits divers

Un automobiliste recherché pour avoir heurté un signaleur

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Un automobiliste qui a heurté un signaleur à l’entrée du CHUS, Hôpital Fleurimont le 9 décembre est recherché par le Service de police de Sherbrooke.

L’automobiliste avait frappé le signaleur avec son véhicule VUS de marque Nissan bleu foncé alors que ce dernier lui tournait le dos.

« Le signaleur avait une veste orange sur le dos. Il avait demandé au véhicule de s’immobiliser pour laisser passer un piéton. Le conducteur a ensuite heurté le piéton alors que celui-ci lui tournait le dos », explique le communiqué du Service de police de Sherbrooke (SPS).

Le conducteur du véhicule a avisé le signaleur qu’il allait revenir après avoir déposé une dame à l’hôpital.

Les vérifications du SPS ont permis de constater que l’individu avait conduit la dame comme convenu.

Il n’est cependant jamais revenu sur les lieux de l’incident.

Le signaleur a subi des blessures mineures.

Le conducteur âgé d’environ 70 ans est recherché par le SPS pour ce délit de fuite.

Toute information concernant cet incident peut être communiquée au SPS au 819 821-5544.

L’automobiliste recherché conduisait un véhicule VUS de marque Nissan bleu foncé.