Contenu commandité
Saison culturelle 2021 : Des ventes souvent lentes à reprendre
Saison culturelle 2021 : Des ventes souvent lentes à reprendre
Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Théâtre Granada : «Le réflexe n’est pas là»

Steve Bergeron
Steve Bergeron
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Vous faites partie des personnes qui souhaitent encourager l’économie locale avec leurs cadeaux de Noël? Suzanne-Marie Landry, directrice du Théâtre Granada, rappelle que des entrées pour la saison 2021 de la salle sherbrookoise constituent « un produit très bleu ».

« Mais en ce moment, on dirait que le réflexe n’est pas là. Peut-être parce que les gens n’entendent parler que de la pandémie, mais ils ne semblent pas portés à penser à nous comme d’habitude (on vend généralement beaucoup de billets et de cartes-cadeaux en décembre) », résume-t-elle. 

Suzanne-Marie Landry se fait rassurante quant à l’éventualité de reports ou d’annulations : sa salle, comme la plupart des autres, a assoupli ses règles de remboursement. Pas de danger que les détenteurs se retrouvent pris en otages comme la clientèle des compagnies d’aviation.

« On rembourse s’il y a annulation ou s’il y a un report et que la nouvelle date ne convient pas. Il n’y a vraiment aucun risque. Et maintenant, il est possible d’acheter une carte-cadeau en ligne et de la transférer par téléphone ou par courriel à la personne à qui elle est destinée. »

« Même si la saison ne recommence pas le 11 janvier comme on l’espère, elle va quand même reprendre un jour. Si quelqu’un souhaite encourager la culture, mais hésite pour le mois de mars, la carte-cadeau est un geste important pour soutenir toute l’industrie, pas seulement les artistes, mais aussi les techniciens, les serveurs, les employés de la billetterie... Certains soirs, il y a 90 personnes qui travaillent au Granada », insiste-t-elle.

Pour l’instant, les prestations au Granada doivent reprendre le 16 janvier avec le lancement des Velvet Supersloths. Suit une programmation où se mélangent essentiellement chanson et humour, avec des noms comme Maude Landry, Bobby Bazini, Kaïn, Louis T, Émile Proulx-Cloutier, Klô Pelgag, Fouki, Souldia, Beyries, Louis-Jean Cormier, Vincent Vallières...

Plusieurs spectacles de l’automne 2021 sont aussi déjà en vente. « Et on aura de belles nouvelles si les frontières rouvrent. On a beaucoup d’espoir pour 2021 », insiste Suzanne-Marie Landry.

Suzanne-Marie Landry, directrice générale du Théâtre Granada

Bénéfique pour les employés

Le Théâtre Granada a pu rouvrir ses portes pendant environ deux mois à la fin de l’été et au début de l’automne, en respectant la capacité maximale de 250 personnes.

« Je peux dire que les gens étaient heureux! On s’est tellement fait dire que c’était le fun! Et il n’y a eu aucune éclosion durant ces deux mois. On a suivi les directives à la lettre. Évidemment, ça n’a pas vraiment été rentable (les aides gouvernementales pour les frais fixes et les salaires ont quand même fait une différence), mais ça a été très bénéfique pour les employés. Ils étaient tellement heureux de travailler! Huit mois sans représentations en 2020, ça fait mal au moral des troupes », de conclure la directrice.