Contenu commandité
Petits diffuseurs et consignes sanitaires : beaucoup d’intimité... ou rien du tout
Petits diffuseurs et consignes sanitaires : beaucoup d’intimité... ou rien du tout
Le P’tit Bonheur de Saint-Camille
Le P’tit Bonheur de Saint-Camille

P’tit bonheur de Saint-Camille : les spectacles de l’autre côté de la rue

Simon Roberge, Initiative de journalisme local
Simon Roberge, Initiative de journalisme local
La Tribune
En raison des mesures sanitaires en place, les spectacles de la programmation d’automne du P’tit Bonheur de Saint-Camille auront lieu de l’autre côté de la rue, dans la salle Le Camillois. Plusieurs de ces prestations seront également webdiffusées en direct.

« On va être en mesure d’accueillir autour de 80 personnes, ce qui nous donne la possibilité de démarrer la saison », explique Benoit Bourassa, directeur du P’tit Bonheur, qui rappelle que toutes les mesures sanitaires seront respectées.

« Au P’tit Bonheur, c’était trop petit et la configuration de l’édifice ne nous permettait pas de le faire en toute sécurité. On va souhaiter que les gens se déplacent en grand nombre pour remplir nos 80 places. »

Situé dans l’ancienne église de Saint-Camille et entièrement rénové en 2015, Le Camillois proposera une belle ambiance selon M. Bourassa.

« Ce sera une atmosphère sécuritaire, mais avec un cachet visuel extraordinaire, souligne-t-il. Avec un jeu d’éclairage, on se croirait au Capitole de Québec ou au Granada de Sherbrooke. »

Marc Déry lancera la saison du P’tit Bonheur de Saint-Camille le 25 septembre en présentant les pièces de son cinquième album solo, Atterrissage.

Une programmation diversifiée

L’humour et le conte se joindront à la musique et à la chanson cet automne à Saint-Camille. Le P’tit Bonheur lancera sa saison le 25 septembre avec Marc Déry qui présentera les pièces de son cinquième album solo, Atterrissage. L’humoriste Réal Béland offrira des extraits de son quatrième spectacle solo, Faire semblant, en formule intime le samedi 10 octobre. Le vendredi 23 octobre, ce sera au tour du folk atmosphérique de Will Driving West de faire vibrer les murs du Camillois. 

Le dimanche 1er novembre à 15 h, les enfants seront à l’honneur avec la visite de Brimbelle sur le chemin des saveurs. Ce troisième spectacle de l’autrice-compositrice-interprète Guylaine Bouthillette, dont seront bientôt tirés un album et un film, convie les enfants et leurs parents à découvrir ceux et celles qui font pousser fruits et légumes.

Enfin, le 6 novembre, le P’tit Bonheur reçoit pour la toute première fois Tomás Jensen, auteur-compositeur-interprète montréalais. Globe-trotter d’origine argentine, il est un précurseur de la musique du monde en français au Québec. 

Le P’tit Bonheur se joindra à nouveau cet automne au festival Les jours sont contés en Estrie avec la présentation d’un spectacle de conte.

Benoît Bourassa, directeur du P’tit Bonheur de Saint-Camille.

Financement difficile

Le P’tit Bonheur est en mesure d’offrir ses activités en raison des subventions du programme Programmation spécifique. Or ces subventions ont été suspendues durant la pandémie, ce qui a bien failli mettre en péril la programmation d’automne.

« On se retrouvait un peu dans le pétrin, admet M. Bourassa. Tout récemment, on a reçu la confirmation qu’on allait être soutenu pour les prochains mois, mais le soutien est tout juste. Il va peut-être nous en manquer un petit peu. On a quand même décidé d’aller de l’avant et on espère que nos bailleurs de fonds à Québec vont entendre nos réclamations et nous donner un petit soutien supplémentaire pour arriver even. »

Un nouveau site web

Le P’tit Bonheur lancera, le 11 septembre, un nouveau site web, où les billets pourront être achetés directement et sur lequel les visiteurs retrouveront un panorama complet de l’histoire, des activités et des services offerts.