Contenu commandité
Rétrospectives
Dix ans de politique
Depuis dix ans, le monde a tremblé, a pleuré, s’est révolté, a célébré. Il a changé, a reconnu l’urgence climatique, a redéfini l’acceptable et l’inacceptable. Pendant dix jours, La Tribune replonge dans les innovations, les moments marquants, les déceptions et les joies de la décennie. En plus de réfléchir sur chacun des thèmes prédéfinis, nous vous proposons, en un clin d’œil, une ligne du temps pour retracer quelques-uns de ces événements.
Partager

Rétrospectives

Imprévisible et inquiétant

« On est dans une ère politique instable et imprévisible, pense-t-il. On dit souvent que pour avoir de la stabilité, il faut de l’équilibre. Il faut que les actions des politiciens réussissent à être en harmonie avec les demandes ou les préoccupations des citoyens. Actuellement, on a l’impression que les réponses des politiciens ne sont pas en accord avec les besoins de la population. Ça entraîne un déséquilibre, ce qui fait en sorte qu’il est très difficile de prévoir ce qui va se passer. »

Les difficultés financières de la Grèce, le mouvement d’indépendance de la Catalogne en Espagne et les gilets jaunes en France auront marqué les dix dernières années, mais l’événement le plus important est sans aucun doute l’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis en 2016. Et force est de constater selon M. Fournier que Trump a, en cette fin de décennie, rempli ses promesses.

Rétrospectives

Dix ans de politique

12 décembre 2010

En décembre 2010 commence le mouvement du Printemps arabes en Tunisie avec des manifestations à la suite de l’immolation de Mohamed Bouazizi. Des manifestations s’amorcent aussi en Algérie et au Yémen avant la fin de l’année. La Jordanie, Oman, l’Arabie saoudite, mais surtout l’Égypte, la Syrie et la Libye sont également touchés, parmi d’autres pays, par des manifestations. Ben Ali quitte le pouvoir en Tunisie tandis que la révolution égyptienne provoque aussi la tombée d’Hosni Moubarak en Égypte. Les libertés individuelles sont notamment au cœur du mouvement de protestation.

2 mai 2011 

La vague orange du Nouveau parti démocratique déferle sur le Québec. Le parti, élu opposition officielle, compte alors 59 de ses 103 députés au Québec. Parmi eux, Pierre-Luc Dusseault, jeune étudiant en politique, devient le plus jeune député à entrer au parlement alors qu’il n’est âgé que de 19 ans et 11 mois. Il renverse du même coup un vieux routier, le bloquiste Serge Cardin, en poste depuis 1998. M. Dusseault réussira à garder son siège en 2015 mais s’avouera vaincu dans une lutte serrée avec la libérale Élisabeth Brière en 2019. Parmi les autres députés néodémocrates élus en 2011, notons Ruth-Ellen Brosseau et Alexandre Boulerice. 

29 avril 2011  

Le prince William se marie à Kate Middleton. 

19 octobre 2011  

Le gouvernement du Québec crée la Commission Charbonneau pour examiner l’existence de stratagèmes dans l’octroi et la gestion des contrats publics dans l’industrie de la construction. Les travaux de la commission prennent fin le 25 novembre 2015. Le rapport compte 60 recommandations, dont l’amélioration de la protection des lanceurs d’alerte et favoriser l’accroissement de l’expertise interne au ministère des Transports.