Contenu commandité
Ces villes qui changent de nom
Ces villes qui changent de nom
Le maire et le conseil municipal se sont engagés vendredi à fournir plus de détails concernant la dernière partie du processus. 
Le maire et le conseil municipal se sont engagés vendredi à fournir plus de détails concernant la dernière partie du processus. 

Asbestos dévoilera une nouvelle liste de noms

Simon Roberge, Initiative de journalisme local
Simon Roberge, Initiative de journalisme local
La Tribune
À la suite de centaines de commentaires et de beaucoup de critiques face aux quatre choix proposés pour le processus de changement de nom, la Ville d’Asbestos a annoncé vendredi matin qu’elle retourne à la table à dessin et proposera des choix additionnels à la population.

Les quatre noms proposés lundi pour le vote au mois d’octobre étaient Apalone, Jeffrey, Phénix et Trois-Lacs.

« On a bien entendu que les quatre choix proposés ne rejoignaient pas plusieurs de nos citoyens, c’est pourquoi on va retourner faire nos devoirs et revenir très bientôt avec des propositions supplémentaires, a annoncé le maire Hugues Grimard en entrevue avec Martin Bossé sur les ondes de CJAN. On pèse sur pause pour quelques jours et on vous revient bientôt. Sur ce, il va faire beau en fin de semaine, on en profite. »

À lire aussi: Asbestos deviendra Apalone, Jeffrey, Phénix ou Trois-Lacs

Réactions mitigées pour les choix de noms à Asbestos

En entrevue avec La Tribune, le maire d’Asbestos a ensuite précisé que la Ville allait dévoiler cette nouvelle liste d’ici deux semaines.

Le maire n’a pas voulu confirmer si les quatre noms qui ont été proposés cette semaine feront partie de la liste bonifiée.

« C’est certain que la liste sera bonifiée, mais on ne sait pas si on va en retirer un ou deux », admet-il.

Le maire et le conseil municipal se sont aussi engagés vendredi à fournir plus de détails concernant la dernière partie du processus. 

« On réalise que la population n’a pas eu accès à toute l’information nécessaire pour comprendre les choix proposés, a souligné Hugues Grimard. On a une explication de cheminement à donner. »

M. Grimard a confirmé que l’option de tout simplement garder le nom d’Asbestos n’est pas sur la table. Il assure finalement que cette démarche additionnelle n’engendrera pas de dépenses supplémentaires.

« C’est comme si on avait eu un gros focus groupe en même temps, souligne Hugues Grimard. C’est la meilleure façon qu’on pouvait tester l’ensemble de notre démarche. L’important, c’est de ne pas être dans notre tour d’ivoire. On a les éléments en main pour prendre une décision beaucoup plus éclairée qu’on l’avait il y a une semaine. »

Vote en octobre

Pour l’instant, le vote est maintenu du 14 au 18 octobre.

« Si on prend plus de temps, on reportera, indique M. Grimard. On va s’ajuster et on va revenir avec quelque chose de clair. Si on voit qu’on doit le retarder d’une semaine pour que les gens puissent faire leur choix, on le fera. »

Appel au respect

La Ville avait d’ailleurs lancé un appel au respect un peu plus tôt cette semaine à la suite de nombreux commentaires qui visaient le comité consultatif d’acceptabilité sociale.

« Les Asbestriens ont toujours été respectueux et ont toujours montré de la solidarité entre eux, écrivait-on sur Facebook. Aujourd’hui ne doit pas faire exception. Le choix d’un nouveau nom est un exercice important et émotif qui nécessite la participation de tous, sans crainte de se faire critiquer ou montrer du doigt. C’est pourquoi dans chacune des étapes nous vous demandons de respecter le travail des gens et de le reconnaître. »

« Vous pouvez être en désaccord avec les choix du conseil municipal, mais le travail des bénévoles du comité n’est pas à remettre en cause, lançait Georges-André Gagné, directeur général. La population a maintenant entre ses mains la responsabilité, à son tour, de faire un choix du 14 au 18 octobre prochain. Nous vous invitons à participer, d’ici là, à un débat constructif. »