Contenu commandité
10 ans d'événements majeurs
Rétrospectives
10 ans d'événements majeurs
Depuis dix ans, le monde a tremblé, a pleuré, s’est révolté, a célébré. Il a changé, a reconnu l’urgence climatique, a redéfini l’acceptable et l’inacceptable. Pendant dix jours, La Tribune replonge dans les innovations, les moments marquants, les déceptions et les joies de la décennie. En plus de réfléchir sur chacun des thèmes prédéfinis, nous vous proposons, en un clin d’œil, une ligne du temps pour retracer quelques-uns de ces événements. Aujourd’hui : les événements majeurs de la décennie.
Partager
Une ville et des vies en reconstruction

Rétrospectives

Une ville et des vies en reconstruction

Repenser la sécurité ferroviaire, reconstruire un centre-ville, mais surtout panser les plaies laissées par le départ tragique de 47 membres de la communauté : Lac-Mégantic se rebâtit sur tous les plans.

Le 6 juillet 2013 a laissé de vives cicatrices que la résilience peut aider à refermer peu à peu.

« Quand la catastrophe est arrivée, notre centre-ville était beau. Nous avions une vision pour notre centre-ville où les commerçants et les professionnels avaient décidé d’y rester. En un moment, les flammes ont tout détruit », se rappelle l’ancienne mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy Laroche.

Le Québec, le Canada et le monde entier gardent en tête l’image de l’immense boule de feu qui a éclairé cette nuit qui a changé à jamais la vie de nombreuses familles.

Un incendie à la locomotive de tête d’un convoi laissé sans surveillance a entraîné l’extinction du moteur, donc le relâchement des freins à air. Seulement sept freins à main avaient été appliqués sur les locomotives pour retenir le convoi de 10 287 tonnes, mais aucun sur les wagons.  

Poussé par la gravité, le convoi de 72 wagons de pétrole brut s’est mis en marche sans conducteur à partir de Nantes. Le train fantôme a dévalé la pente vers Lac-Mégantic avant de dérailler dans la courbe près du Musi-Café au cœur de la localité.

« Comme plusieurs citoyens de Lac-Mégantic, lorsque j’entends la sirène du train, des images d’horreur me reviennent en tête », souligne cette grande dame, qui a marqué tout le Québec par son aplomb au lendemain de la tragédie.

Le pétrole s’est déversé puis a pris feu détruisant nombre de bâtiments dans le centre-ville historique et contaminant un vaste périmètre.

Le conducteur du train, le contrôleur ferroviaire et le directeur de l’exploitation de la Montreal, Maine & Atlantic (MMA) ont été acquittés de l’accusation de négligence criminelle causant la mort des 47 victimes au terme de l’une des plus longues délibérations d’un jury de l’histoire du district judiciaire de Saint-François.

D’autres pages de l’histoire juridique de la région, mais aussi du Québec et même du Canada ont été écrites lors des procédures post-Mégantic.

C’est par la Loi des arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC) que se sont réglées des poursuites civiles intentées au Canada et aux États-Unis contre les compagnies ciblées.

Outre la poursuite contre le Canadien Pacifique (CP), qui doit être entendue à l’automne 2020, une voie novatrice sur le plan juridique a été utilisée pour régler les multiples poursuites. La création du Fonds d’indemnisation des victimes de Lac-Mégantic de 431 millions $ a permis d’indemniser les familles des victimes de décès, les réclamations pour les lésions corporelles et dommages moraux, les dommages matériels et économiques, les réclamations gouvernementales ainsi que celles des assureurs.

« Cet argent ne ramènera pas ce que les gens ont perdu ou ce qu’ils ont vécu, mais il a apporté à certains une douceur dans leur vie », croit Colette Roy Laroche.

La décision d’un tribunal canadien, qui a été homologuée aux États-Unis en vertu d’un protocole transfrontalier où les quittances n’étaient pas permises, a fait en sorte de régler les poursuites civiles des deux côtés de la frontière. 

À un certain moment lors de ces procédures judiciaires exceptionnelles, le juge Gaétan Dumas de la Cour supérieure est devenu le premier magistrat canadien à présider une audience aux États-Unis.

Lac-Mégantic se relève

Lorsque les curieux et les médias venus de partout sont repartis, les Méganticois se sont regroupés pour reconstruire.

« Les gens se sont mobilisés. Nous savions que la décontamination serait longue, alors il a fallu prendre des décisions pour éviter que les commerces quittent le secteur. Il fallait se mettre en action. La reconstruction physique a contribué à la reconstruction morale et humaine. Nous avons aussi reçu une aide psychosociale qui a permis de se reconstruire petit à petit », mentionne Colette Roy Laroche.

Une Coalition pour la sécurité ferroviaire a vu le jour pour veiller à ce que ce type de catastrophe n’arrive plus jamais.

Le gouvernement fédéral s’est engagé à financer une voie de contournement ferroviaire. 

« Il fallait trouver une façon de sécuriser la population sans sacrifier la vitalité de nos entreprises qui dépendent du transport ferroviaire. La voie de contournement est la meilleure solution, tant sur le plan de la sécurité ferroviaire que sur le plan humain. C’était indispensable pour notre rétablissement », estime Colette Roy Laroche.

Selon l’ancienne mairesse, un devoir de mémoire demeure nécessaire.

« Le 6 juillet 2013 nous rappelle la nécessité d’assurer la sécurité ferroviaire », croit-elle.

Une décennie d'événements majeurs

Rétrospectives

Une décennie d'événements majeurs

12 janvier 2010

Un tremblement de terre de magnitude 7 secoue Haïti. Plus de 200 000 personnes ont perdu la vie. 


7 mars 2011 

Une tempête de neige record s’abat sur l’Estrie. Plus de 70 cm de neige tombent en 36 heures, ce qui surpasse les précipitations du 14 février 2007 et celles de la tempête du siècle de 1971. 


11 mars 2011 

Un séisme d’une magnitude de 9,1 frappe l’est du Japon, provoquant un tsunami. Les deux événements combinés provoquent plus de 18 000 morts. L’incident nucléaire de Fukushima, conséquence du tsunami, est le plus important du genre au 21e siècle.


18 avril 2011 

En avril 2011, la Montérégie est touchée par d’importantes inondations. De dix initialement, ce seront finalement 40 municipalités qui seront touchées. Le 6 mai, les plus hauts niveaux jamais enregistrés sont mesurés sur le lac Champlain. Ce sont 3927 personnes qui ont été touchées alors que les dommages causés sont évalués à 82 M$. 


8 novembre 2012 

Une explosion survient chez Neptune Technologies et bioressources dans le parc industriel de Sherbrooke. Un déversement d’acétone serait en cause. Trois personnes ont perdu la vie.