Nétiquette des médias sociaux des Coops de l’information

Bienvenue sur la nétiquette des différentes plateformes sociales des quotidiens de la coopérative nationale de l’information indépendante CN2I (Le Soleil, Le Droit, Le Nouvelliste, La Tribune, Le Quotidien, La Voix de l’Est). Ici, vous trouverez toutes les règles de conduite qui régissent les plateformes numériques où il est possible de commenter afin d’assurer des discussions et des débats respectueux des gens et de la loi.

Pour commencer, nos plateformes sont ouvertes à tous et à toutes, quel que soit votre âge, race, origine nationale ou ethnique, religion, sexe, identité ou expression de genre, orientation sexuelle, convictions politiques, langue, condition sociale et handicap.

Votre point de vue nous importe. Nous pensons que vos commentaires sur l’actualité ou notre travail enrichissent nos publications et contribuent à la diversification du paysage médiatique. C’est dans cette optique que nous souhaitons préserver un espace de discussion ouvert et bienveillant.

1. Des commentaires transparents

Aucun commentaire anonyme ne sera toléré sur nos pages. Nous encourageons des discussions et des débats à visage découvert avec la même cordialité que si nous nous trouvions face à face.

Le travail de nos journalistes est exercé sous l’œil du public. Nous nous engageons à vous fournir une information de qualité et prenons nos responsabilités si une erreur se produit. Nous nous attendons à la même chose des membres de notre communauté. Les propos tenus dans les commentaires n’engagent que leurs auteurs et la CN2i ne se tient pas responsable du contenu des commentaires et des opinions publiés par les internautes sur ses pages.

2. Contenu des commentaires qui peuvent être supprimés

Nous faisons affaire avec une société extérieure qui se charge de la modération des commentaires. Une première analyse du contenu qui s’y trouve est réalisée par leurs équipes et certains commentaires peuvent être effacés, et ce sans préavis.

Notre équipe numérique se réserve également le droit de supprimer certains commentaires qui ne respectent pas les règles de notre nétiquette. Toutefois, nous préférons emprunter l’avenue du dialogue. Si un commentaire n’est pas adéquat, l’internaute recevra un avertissement de la part de notre équipe. Si cette personne récidive, nous nous donnons le droit de la bannir de notre communauté.

Les commentaires jugés comme suit seront supprimés :

  • haineux, agressifs, menaçants, insultants, obscènes ou vulgaires (contre les membres de la communauté ou autrui) ;
  • racistes, sexistes, xénophobes, homophobes, diffamatoires, présentant une forme de harcèlement, bref, contraires à la loi et à la réglementation en vigueur ;
  • hors contexte, incohérents, incompréhensibles ;
  • négationnistes ou incitant au prosélytisme ;
  • incitant à la haine, à commettre des crimes ou des actes violents ;
  • qui présentent de fausses affirmations ou de fausses nouvelles ;
  • qui ne respectent pas la vie privée des autres en incluant des informations personnelles comme un numéro de téléphone, une adresse, des photos ou des extraits de conversation privée, etc. ;
  • contenant des messages publicitaires ou des commentaires publiés à répétition de façon inappropriée ;
  • contenant des liens URL dont il est impossible de vérifier la provenance et la sécurité ;
  • les messages composés en majorité de majuscules qui sont souvent considérés comme des « Spams » ou des commentaires agressifs.

Aucun commentaire ne sera modifié. Nous les acceptons tels quels, ou nous les refusons en entier. Nous espérons avoir besoin de prendre de telles mesures le moins souvent possible.

3. Quelques conseils de bonne conduite

Nous écrivons parfois sur des tragédies ou des évènements traumatisants. Dans ce contexte, nous vous demandons de faire preuve de délicatesse dans vos commentaires lorsqu’il est question de blessures, de la mort de quelqu’un ou d’une agression quelconque (encore plus lorsqu’il est question de mineurs).

Si vous commentez des affaires judiciaires, n’oubliez pas que les personnes sont présumées innocentes jusqu’à preuve du contraire. Dans ce contexte, nous vous encourageons à utiliser le conditionnel ou des mots comme « présumé » ou « soupçonné ».

C’est avec plaisir que nos journalistes et notre équipe éditoriale répondront à vos questions et apporteront des précisions sur nos publications si nécessaire. Cependant, nous vous demandons d’interpeller les membres de nos différentes rédactions de façon posée et respectueuse. Vous pouvez aussi contacter notre gestionnaire des réseaux sociaux par le biais de notre messagerie sur les différentes plateformes. Cette personne s’efforcera de lire tous vos messages dans la mesure du possible et de vous transmettre une réponse adéquate dans les plus brefs délais. Nous ne répondrons pas aux messages agressifs, injurieux ou incompréhensibles.

Au nom de toute la CN2i, nous vous remercions de votre soutien et votre collaboration.