Voie de contournement : des questions à vos réponses

En réponse à Transports Canada en ce qui concerne la voie de contournement, j’ai toujours des questions.

Pour ce qui est des délais, pourquoi avoir attendu quatre ans et demi pour annoncer une voie de contournement, tout juste après l’acquittement des trois employés de MMA, et que maintenant tout semble si pressant?

Pourquoi avoir fait tout ceci en cachette ? (...)

Pourquoi le problème à la base, ou devrais-je dire en haut, où le train est toujours en place, à Nantes, n’est-il pas traité? Le danger reste toujours là et où va-t-il dérailler dans votre nouveau tracé? Dans un quartier résidentiel de Nantes ou de Lac-Mégantic (...) ?

Le problème en haut devrait être une priorité.

Pour vos analyses, vous avez sûrement quelque chose en main. Si on prend un bout de tracé 1, un bout de tracé 2 et un bout du tracé 3, on arrive tout près du tracé proposé. Sinon le dernier tracé proposé n’a jamais été évalué, car on parle dans votre réponse encore d’un tunnel d’un kilomètre  pour Frontenac. À ce qui me semble, il n’en est plus question?

Alors, vous voyez comment on peut manquer de confiance à tout ceci?

Pourquoi la traverse serait plus dangereuse dans la zone de 90 km/h dans la voie de contournement que dans la zone de 90 km/h de cette même route 161 qui la traverse en ce moment?

Pourquoi ne parlez-vous pas de la courbe qui ne sera pas conforme dans votre tracé près du rond-point où vous aurez besoin d’une dérogation du MTQ?

Pour ce qui est du niveau de la pente, sachez que j’ai certains doutes, car côté nord le niveau est probablement plus bas, et sur une plus longue distance, ceci doit sûrement faire un pente plus douce.
Pourquoi subitement vous préoccupez-vous des services d’urgences?

Avec le tracé actuel, lorsque le train passe, une bonne partie de Laval Nord est bloqué, ainsi que la population de Marston, Piopolis, Nantes, Milan. Et tout à coup le secteur du lac Orignal devient important? Sachez que depuis plus de cinq ans, on demande un meilleur service ambulancier dans la région du Granit, car trop souvent c’est à découvert plusieurs heures. On en parle encore aujourd’hui et les mêmes demandes sont là, et rien!

Pourquoi le passage d’un train devient si important? (...)

Ne devrions-nous pas prendre un an de plus pour analyser, consulter la population (...) et construire quelque chose qui sera viable pour les 100 ans à venir et solidifier notre MRC et non la diviser?

Sylvain Côté
Sainte-Cécile-de-Whitton