Vimy, 9 avril 1917: nous nous souvenons

La prise de la Crête de Vimy par le Corps expéditionnaire canadien eut lieu le 9 avril 1917. Les préparatifs de cette bataille historique ont débuté en janvier 1917.
Ce fut d'abord l'amélioration des tranchées; la réparation 41,6 km de routes dont trois sur madriers; l'entretien et l'allongement de 32 km de voies ferrées légères afin d'assurer le ravitaillement des troupes; l'installation de 40 km de câbles souterrains et de 4160 km de lignes téléphoniques pour faciliter les communications; 6,4 km de chemins souterrains à 25 pieds sous terre (...) pour les quartiers généraux, magasins et infirmerie.
Dans les deux semaines précédant l'attaque, les Canadiens et leurs alliés ont procédé, jour et nuit, à détruire une bonne partie des défenses allemandes au moyen de bombardements (...). Le 9 avril 1917, à cinq heures et demie, les 983 canons et mortiers qui supportaient l'attaque canadienne ouvrirent le feu. Dans le froid et le grésil, les troupes d'assaut canadiennes prirent possession des cratères et des réseaux avancés des tranchées ennemies. Le contre-barrage du quart des canons allemands encore opérant passa par-dessus les troupes d'assaut. Plusieurs troupes de réserves allemandes qui attendaient la fin du contre-barrage pour contre attaquer étaient capturées. Les troupes canadiennes progressaient systématiquement en suivant les bombardements.
(...) Les soldats canadiens n'avaient toutefois aucune idée de leurs avancées en raison du mauvais temps. Et si miracle il y a eu, ce dernier s'est produit vers dix heures et demie : une apparition soudaine du soleil montra aux Canadiens que la Crête était prise (...). Vers 17 h 45, les troupes avaient avancé de 4 km en un petit peu plus de 12 heures. Pas mal, alors que les armées anglaises et françaises s'y étaient cassé les dents pendant deux ans. Durant cette semaine, 11 297 soldats canadiens furent blessés ou tués. (...)
La prise de la Crête de Vimy montre un chef-d'oeuvre de planification de la part des officiers canadiens. Les états-majors alliés, peu rassurés sur le plan canadien modifièrent d'opinion par la suite. (...)
Sur une note locale, il faut mentionner que le Sherbrooke Hussard est un régiment qui a un petit peu plus de 150 ans d'âge. Comme il semble que tous les membres du Corps expéditionnaire canadien ont participé à la bataille de la Crête de Vimy, il y a certainement des soldats du « 117th Eastern Township Battalion » qui ont participé à cette bataille. (...)
Guy Desrosiers, Sherbrooke