Vieillir et être heureux, est-ce possible?

Pour les aînés, il est très important de prendre la vie du bon côté pour accéder à la longévité. Une étude britannique portant sur la santé des gens de 50 ans et plus révèle que plus nos périodes de plénitude et de satisfaction sont soutenues, plus nos chances de vivre longtemps sont grandes. On a mesuré le bien-être subjectif des aînés trois fois à deux ans d’intervalle. Ceux qui chaque fois ont indiqué retirer une grande satisfaction de vie avaient sept ans plus tard, 24 % plus de chances d’être toujours vivants que ceux qui n’avaient fait état dans chacun des sondages d’un haut niveau de satisfaction.

Oui, ça existe des aînés heureux et c’est possible pour tous. Pour en arriver à cette possibilité, il faut vouloir et agir en conséquence. Au mois de septembre dernier, j’en ai fait l’expérience.

Grâce à l’organisme « Rêve d’une vie » associé à Chartwell, j’ai pu réaliser une croisière sur le magnifique fleuve Saint-Laurent de Montréal aux Îles-de-la-Madeleine. Sur le bateau, il y avait 350 personnes âgées de 60 à 95 ans. Parmi ceux-ci, il y avait des gens avec des cannes, marchettes, déambulateurs et même quelques ORL. J’ai été renversé de voir ces gens âgés avoir autant de plaisir et de sourire. J’avais l’impression d’être dans un autre monde. Durant toute la croisière, ces gens ont participé aux différentes activités, excursions, soirées de danse, ateliers offerts.

Nous pouvons être heureux, il faut faire les efforts pour y arriver. Il faut être à l’affût des petits plaisirs, les reconnaître comme tels quand ils passent et en jouir. Depuis que je suis à la retraite, je veux dire aux aînés de Sherbrooke que le bonheur se cache dans les petits plaisirs, les saisir et les savourer pendant que nous sommes encore vivants. Je crois qu’il est essentiel à notre âge de donner un sens à notre vie, de découvrir son pays le Canada, d’apprendre l’anglais, d’écrire notre biographie, de faire du bénévolat, de suivre des cours, etc. Avoir un but et le poursuivre donne un sens à la fin de vie et ça nous rend heureux.

Soyons les vedettes de notre vie.

Bertrand Beaulieu
Sherbrooke