Vacances aux soins intensifs

Lors de notre séjour à North Hatley pour de courtes vacances en famille, le 19 juillet dernier, le souper qui débutait cette belle fin de semaine s’est transformé en véritable cauchemar.

Des spasmes très douloureux m’ont amené à l’urgence de l’hôpital de Sherbrooke. Nous sommes de Québec, et nous n’avions que le GPS comme guide qui nous dirige vers l’Hôtel-Dieu. 

Chez moi, mes expériences récentes des urgences n’étant pas très «positives», je redoutais au plus haut point de m’y rendre, envisageant des heures d’attente dans une salle déjà bondée à mon arrivée. Contrairement à mes appréhensions, j’ai  rapidement été  pris en charge par le personnel au triage, et quelques minutes plus tard, j’avais accès à une équipe médicale. J’ai été admis à cet hôpital et toutes les ressources disponibles se sont mises en action. Intervention chirurgicale le dimanche, et retour aux soins intensifs pour la suite des choses. 

Les mots me manquent pour exprimer toute la reconnaissance pour l’extraordinaire qualité des soins reçus durant mes «vacances» à Sherbrooke. Tout le personnel de cet établissement mérite une ovation debout pour la qualité de son travail. 

Merci Sherbrooke, merci à l’Hôtel-Dieu et sa merveilleuse équipe médicale. Vous avez été beaucoup plus haut dans l’échelle de mes attentes que prévu. 

P.S. Je ne vous dirai pas à la prochaine, parce que voyez-vous, une pancréatite, ça fait mal.  

 

Denis Vidal

Québec