Une photo qui parle

En premier plan le géant aux cheveux orange. L’air suffisant la moue remplie de dédain. C’est Goliath, celui qui peut sans hésitation détruire tout ce qu’il touche. Un ego surdimensionné qui regarde de haut tous celles et ceux qui se trouvent sur son chemin.

Puis en arrière plan une adolescente qui parait frêle, mais dont le regard dit tout. Cette petite descendante de Viking est de ceux et celles peu nombreux qui défient le géant. C’est Greta Thumberg, 16 ans, moins de 50 kilos, une jeune fille en colère qui veut parler de rien de moins que du sort de la Terre.

Nous sommes des millions à suivre sa croisade. Il y a un peu plus d’un an, elle était seule avec sa pancarte devant le parlement de son pays. Aujourd’hui, ce sont des millions d’hommes et de femmes qui adoptent sa cause et sont prêts à la soutenir. C’est David, celle qui peut terrasser le géant.

Une jeune fille sans peur qui déclare que sa condition d’Asperger est un atout pour la défense de la cause environnementale qu’elle soutient. Bill Gates est aussi ce que l’on nomme une personne Asperger. Personne ne dira qu’il n’a pas réussi sa vie malgré cette réalité.

Mais revenons à Greta. Je vous invite à écouter un de ses discours. Regardez cette jeune fille, ses yeux allumés, sa longue tresse qui lui va aux hanches, et surtout, l’ensemble de sa présence qui déborde d’intelligence et de force de caractère.

Ensuite regardez et écoutez le géant aux cheveux orange. Tout discours est parsemé d’attaques personnelles, de mensonges éhontés, de mièvreries et du dédain que cet homme déverse quotidiennement sur tous ceux qui se trouvent sur son chemin.

Probablement que je prends mes désirs pour des réalités, mais en ce dimanche de la mi-décembre 2019, Greta est une des seules personnes qui puissent défier sans peur l’homme que l’on dit le plus puissant sur Terre.

Cette Terre que la jeune héroïne défend avec tellement d’énergie. Greta, le magazine Times vous a nommée avec justesse personnalité de l’année 2019, ce qui a déplu au plus haut point au géant orange roi du néant. Vous avez déjà gagné une première manche, et ce ne sera pas la seule.

Merci Mlle Greta. Merci d’être qui vous êtes, cette formidable force qui n’a peur de rien. Vous représentez le présent, mais surtout l’avenir de ce monde, et si votre message est compris, il sera beau ce monde. 

Jean Chenay
Sherbrooke