Marie Beaulieu est professeure-chercheuse à l'École de travail social de la Faculté des lettres et des sciences humaines de l'Université de Sherbrooke ainsi qu'au Centre de recherche sur le vieillissement du CIUSSS de l'Estrie - CHUS.

Une Estrienne à la Société royale du Canada

L'élection au sein de la Société royale du Canada constitue le plus grand honneur qui puisse être accordé à un ou une universitaire travaillant dans le domaine des arts, des lettres ou des sciences.
Cet honneur vient d'être accordé à notre collègue Marie Beaulieu, professeure-chercheuse à l'École de travail social de la Faculté des lettres et des sciences humaines de l'Université de Sherbrooke ainsi qu'au Centre de recherche sur le vieillissement du CIUSSS de l'Estrie - CHUS.
La professeure Marie Beaulieu a fondé la Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées, dont elle est la titulaire. Pionnière en ce domaine, elle a fait évoluer en 30 ans les mentalités et les pratiques sur la maltraitance et l'intimidation envers les aînés. Son influence est manifeste : elle a documenté cet enjeu social de façon systématique pour mieux prévenir et détecter les situations d'intimidation, de vulnérabilité et de maltraitance dans nos sociétés.
Avec son équipe, elle a développé une série d'outils d'interventions adaptés aux citoyens, aux intervenants, aux organismes et institutions. Elle a été très active dans le développement du programme Villes amies des Aînés de l'Organisation mondiale de la santé, en copilotant l'un des 33 sites mondiaux initiaux et en implantant ce programme au Québec. Elle a soutenu la rédaction de deux politiques nationales au Québec et continue de soutenir le développement de connaissances pour favoriser la bientraitance des aînés, au pays comme à l'étranger.
Nos institutions respectives tiennent à féliciter la professeure Beaulieu pour cette reconnaissance et ce très grand honneur.
Au sein de la Société royale du Canada, où elle sera officiellement reçue le 24 novembre prochain, elle pourra continuer d'influencer la réflexion et les orientations de nos gouvernements et organismes, au plus haut niveau, afin d'améliorer les conditions de vie et de bien-être au pays. Pour nous tous, c'est une très bonne nouvelle.
Professeur Jean-Pierre Perreault, vice-recteur à la recherche et aux études supérieures
Professeure Nicole Dubuc, directrice scientifique du Centre de recherche sur le vieillissement du CIUSSS de l'Estrie-CHUS