La mairesse du Canton d’Orford et son équipe veulent démolir la petite maison blanche au cœur du village de Cherry River pour la remplacer par un bâtiment moderne, sans âme.

Une démolition insensée

La mairesse du Canton d’Orford et son équipe veulent démolir la petite maison blanche au cœur du village de Cherry River pour la remplacer par un bâtiment moderne, sans âme.

Ma maison a 162 ans, dois-je la démolir aussi?

Ma maison a été construite en 1857 à Cherry River. En fait, elle est la première maison à avoir été construite dans le Canton d’Orford! C’est la plus vieille de toutes! Elle est notre résidence principale, nous en sommes propriétaires, mon conjoint et moi, depuis 10 ans.

Des fondations en pierre qui ont plus de 100 ans, ça a besoin d’être rafistolé de temps en temps, ce qui a été fait; le toit, refait à quelques reprises; un sous-sol en terre c’est humide, mais un bon déshumidificateur, de nouvelles fenêtres et du chauffage supplémentaire et c’est réglé; en 1857, on plaçait des troncs d’arbres au sous-sol pour soutenir le plancher et ils le soutiennent encore; en 1857, il n’était pas question d’électricité… un bon électricien a tout mis à niveau.

Une maison a besoin d’entretien, peu importe son âge. La petite maison blanche a été habitée jusqu’à ce que la Municipalité du Canton d’Orford l’achète en 2013. Pourquoi la mairesse et son équipe basent la décision de la démolir (ils disent déconstruire, mais le résultat est le même) sur des rapports d’évaluateurs qui mentionnent des fissures aux fondations, des poteaux portants troncs d’arbres, l’isolation, le toit, l’électricité… Tout ça, ça se répare! De plus, l’annonce dernièrement de l’ajout de 30 millions pour le patrimoine bâti peut faire une grande différence. Il faut faire les démarches!

Je demande à la mairesse de la Municipalité du Canton d’Orford et son équipe d’avoir l’humilité de reconnaître qu’ils se sont trompés! Revoyez les plans du pavillon communautaire en incluant la petite maison blanche; elle est le cœur et l’âme du village de Cherry River. La démolir (ou déconstruire) ne laissera que de l’animosité et de la rancœur. L’inclure dans les plans en ferait un endroit rassembleur qui serait la fierté du Canton d’Orford.

Monique Archambault
Canton d’Orford