Justin Trudeau

Un vote stratégique

Maintenant que les appuis au NPD s'effritent au point qu'il ne pourra former le gouvernement et que Justin Trudeau n'a toujours pas réussi à démontrer la maturité requise pour être premier ministre, un gouvernement minoritaire conservateur apparaît probable.
La conjoncture est favorable à confier la balance du pouvoir au Bloc Québécois. Voter pour le NPD est un vote perdu, alors qu'un appui au Bloc permettra de renouer avec les succès de ce parti à défendre avec fougue et vigueur les intérêts du Québec.
Il ne faut pas oublier que durant le prochain mandat du gouvernement surviendra le 150e anniversaire de la Confédération. Quelle belle occasion, en votant pour le Bloc, de rappeler au Canada anglais le rapatriement unilatéral de la Constitution et l'exclusion du Québec! Qu'ont-ils fait depuis 1981 pour remédier à la situation, mis à part l'accord raté du Lac Meech de 1987?
J'en appelle au 50 % de Québécois qui ont dit oui au référendum de 1995 à voter pour le Bloc, ce qui est largement suffisant pour élire plus de 50 députés du Bloc.
Robert Joyal
Sherbrooke