Un silence inquiétant

La présente se veut une quatrième intervention auprès de l'administration municipale de la Ville de Lac-Mégantic pour obtenir une réponse à une demande plus que légitime au sujet du passage piétonnier entre le secteur Fatima et le centre-ville.
À ce jour, nous avons obtenu un silence radio complet, pas même un accusé de réception, pas même un petit appel téléphonique pour nous dire qu'on n'avait pas perdu notre demande. Nous considérons cette absence comme un manque de respect envers les citoyens de Lac-Mégantic et un laisser-aller comme mot d'ordre non officiel pour les citoyens, d'utiliser les moyens du bord pour se rendre à notre nouveau centre-ville (chemin de fer sur le viaduc).
D'ailleurs, un citoyen a fait une chute en utilisant ledit chemin de fer, à défaut d'un passage officiel sécuritaire, et est toujours à l'hôpital pour soigner ses blessures. Ce citoyen n'est sûrement pas le dernier à souffrir de blessures en l'absence d'un passage sécuritaire fourni par la Ville. Parce que certains convois ferroviaires venant du sud ont recommencé à circuler sur leurs voies comme ils ont l'autorisation de le faire.
Il y a quelques semaines, la Ville annonçait la tenue du 23e Grand tour du Lac-Mégantic, le 8 juin 2014, avec un tracé modifié. Quelle stupéfaction, pour les revendicateurs d'un passage sécuritaire pour piétons, de ne pas avoir de réponse à leur demande, alors que peu importe les difficultés rencontrées, on peut déjà annoncer « Le retour du Grand tour cycliste de Lac-Mégantic »! Les élus sont-ils à bout de souffle? Nous pourrions les conseiller!
Par contre, ils peuvent modifier des règlements, en créer, se donner un pouvoir et une autorité incontestable, mais qu'ils ne viennent pas nous dire après toute cette attente qu'ils s'en remettent au gestionnaire de chantier. Il s'agirait d'un « non » différé qui serait assez mal accueilli par les citoyens en mal de s'approprier leur nouvelle ville, en la parcourant à pied. Il y a eu la manifestation du 9 février 2014, la rencontre de Richard Poirier avec le conseil de la Ville, le 26 février 2014 en après-midi, le communiqué d'André Lachapelle comme rappel pour une date de réalisation et l'article dans l'Écho de Frontenac du 14 mars 2014 et toujours aucun signe des responsables de la Ville!
De plus, la mairesse Collete Roy-Laroche s'était engagée dans l'après-midi du 26 février 2014 à venir rencontrer les citoyens à l'école de Fatima pour leur fournir des explications sur les décisions prises à l'égard du passage piétonnier. Mme la mairesse ne s'est pas présentée à ce jour ce qui ne laisse présager rien de bon pour les citoyens.
Il peut être dangereux de laisser à eux-mêmes les citoyens déçus, sans compter les initiatives qu'ils pourraient prendre en désespoir de cause. Nous comptons sur les forces qu'il vous reste, vous les élus, pour agir dans l'intérêt de tous et rapidement.
André Lachapelle
Richard Poirier
Lac-Mégantic