Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Think big!

Yvan Dion
Yvan Dion
La Malbaie
Article réservé aux abonnés
POINT DE VUE / Comme le disait Elvis Gratton, le grotesque personnage créé par le cinéaste Pierre Falardeau : «Think big !» (Voyez grand !). Notre gouvernement semble avoir malheureusement adopté cette approche bébête en planifiant la construction d’un tunnel hors-norme pour desservir la région Québec-Lévis, dont la population est depuis très longtemps complètement accro à l’automobile, car la région de la Capitale-Nationale a toujours été suréquipée en routes et autoroutes par rapport aux besoins réels d’une agglomération somme toute réduite (500 000 habitants).

Après une étude de faisabilité concluante, un entrepreneur québécois propose une solution durable et peu coûteuse à la congestion sur le pont Pierre-Laporte, solution qui a fait ses preuves au Québec et ailleurs dans le monde. Une barrière amovible de type «zipper» permettrait de régler rapidement les problèmes de congestion sur ce pont. En service sur le pont Bisson entre Laval et Montréal (Autoroute 13) depuis une trentaine d’années, elle a fait ses preuves dans de nombreuses villes, même au Golden Gate de San Francisco!

Pourquoi le gouvernement Legault s’entête-t-il à aller de l’avant avec une solution qui pourrait nous coûter au minimum 10 000 000 000 $, et même davantage si de graves problèmes surgissent en cours de route comme cela s’est produit dans le projet du REM à Montréal où on a découvert des explosifs dans le tunnel sous le mont Royal!

Des besoins beaucoup plus criants méritent l’attention du gouvernement qui prétend que la population de l’Est du Québec bénéficierait de cette infrastructure sous-fluviale. Je suis natif de Baie-Comeau et maintenant résident de Charlevoix et je vous assure que tel n’est pas le cas. La Côte-Nord est comme une immense île coupée du reste du Québec, car il est nécessaire de prendre un traversier pour s’y rendre. Ne serait-il pas temps de désenclaver cette population depuis le temps que le projet d’un pont sur le Saguenay est « sous » la table à dessin au MTQ. Les Nord-Côtiers ne se plaindraient sûrement pas, une fois arrivés à Québec, de contourner la Vieille Capitale par le Nord, profitant alors de visiter quelques grands magasins au passage.

J’appuie fortement notre gouvernement actuel qui a bien géré la terrible pandémie qui nous afflige depuis des mois, qui sait se tenir debout face au gouvernement fédéral et ceux des autres provinces. Mais les membres de l’équipe Legault doivent faire bien attention à cette «marge de crédit» qui peut leur coûter la peau des fesses s’ils ne s’en servent pas intelligemment.