Françoise David

Souverainistes solidaires

Jeudi dernier, lors du débat des chefs, la porte-parole de Québec solidaire, Françoise David, s'est insurgée en disant: «la division du vote eh! que je suis tannée d'entendre ça. La souveraineté c'est une valeur qui n'appartient pas à un seul parti». Bien sûr que démocratiquement elle n'a pas tort! Mais dans un Québec toujours au sein de la fédération canadienne, a-t-on besoin de trois partis souverainistes?
Septembre 2012 en a fait la preuve, la division du vote souverainiste entre trois partis n'a pas servi la cause. Vous n'êtes pas convaincu, retournez voir les résultats du 4 septembre 2012. S'il y avait eu un vote souverainiste concentré vers un seul parti, on aurait élu un gouvernement majoritaire souverainiste. La logique veut que ce soit le Parti québécois.
Que voulez-vous, ce parti créé en 1968 l'a été pour défendre cette option. Même si pour plusieurs souverainistes, il ne la défend pas à leur goût, les probabilités que le PQ fasse élire plus de députés que Québec solidaire ou Option nationale sont, encore pour cette présente élection, beaucoup plus grandes.
Regardons d'un peu plus près les chiffres. Un vote unifié des souverainistes aurait donné comme résultats 77 députés du PQ élus, 34 du PLQ et 14 de la CAQ.
C'est l'union des souverainistes qui nous permettra de bâtir un pays, la division ne servira que l'autre camp, j'en suis convaincu.
Ce qui veut dire que la concentration du vote souverainiste en 2012 aurait évité que l'on soit de nouveau en élections aujourd'hui. Élections qui coûtent aux contribuables québécois plusieurs dizaines de millions $. De plus, nous ne serions pas à entendre toutes ces balivernes des chefs, ces attaques futiles, qui ne font qu'alimenter le cynisme des contribuables envers les politiciens.
Alors Françoise David, Amir Khadir et j'ajoute Sol Zanetti, d'Option nationale, moi, en tant que souverainiste convaincu, je veux en parler de la division du vote souverainiste. Prenons donc exemple sur la solidarité du vote fédéraliste dans les circonscriptions de l'Ouest de Montréal, D'Arcy-McGee, Nelligan, Robert-Baldwin, Notre-Dame-de-Grâce et bien d'autres. Une solidarité qui donne des majorités écrasantes. Allez les vérifier ces majorités de septembre 2012 et vous observerez les résultats d'avril prochain dans ces circonscriptions.
Je ne veux pas dénigrer les programmes des partis Québec solidaire ou Option Nationale. Et là où j'appuie à 200 % Mme David, c'est quand elle dit que le projet souverainiste est un beau projet, un projet emballant. Par contre on ne me fera jamais croire que le fait de diviser le vote ne nuit pas à la cause. Alors souverainistes de toute tendance, de gauche, de droite, de centre gauche, de centre droit, de centre, solidarisons-nous et concentrons notre vote vers le seul parti qui peut gagner la prochaine élection. C'est l'union des souverainistes qui nous permettra de bâtir un pays, la division ne servira que l'autre camp, j'en suis convaincu.
Jean-Claude Grégoire
Sherbrooke