Souvenirs du porte-à-porte

Depuis quelques jours, j’entends dans les médias que la Commission municipale est responsable de la défaite de M. Bernard Sévigny. Il est vrai que cet organisme s’est très mal comporté en attendant que la campagne électorale soit terminée avant de communiquer sa décision de blanchir le maire sortant.

C’est inacceptable et antidémocratique. Mais soyons nuancés! Est-ce vraiment en raison de la plainte de M. Jean-François Rouleau que le maire Sévigny a perdu sa campagne électorale? 

J’en doute fortement. Pour moi, les raisons de la défaite sont beaucoup plus profondes. Bien sûr, il y a eu l’épisode de la ministre Marie-Claude Bibeau avec M. Bruno Vachon, mais dans les faits, il faut dire les choses comme elles sont, ce sont les hausses de taxes successives qui lui ont fait mal. 

Lorsque je faisais mon porte-à-porte, mon premier argument, c’était justement cela, les hausses de taxes. 

Je disais aux électeurs qu’il fallait les réduire au niveau de l’indice des prix à la consommation. Immédiatement, j’avais leur attention. Les gens étaient vraiment en colère contre l’administration en place et, surtout, contre le Renouveau sherbrookois. 

Quant à Well inc., peu de personnes m’en ont parlé. Elles n’étaient pas contre le projet, mais elles n’en comprenaient pas les tenants et les aboutissants. (...) 

Enfin, il ne faut pas oublier la volonté de bon nombre d’électeurs et d’électrices de vouloir un conseiller indépendant. En raison de ces arguments (...), ils ont été 1295 à voter pour moi. 

De plus, il ne faut pas négliger le résultat très honorable de M. Richard Vachon, de Sherbrooke citoyen, qui, ne venant pas du district Desranleau, a convaincu plus de 1000 personnes. Même si le projet de Mme Hélène Pigot était irréalisable en raison de l’état des finances de la Ville, il faut reconnaître qu’une large portion de l’électorat s’y est reconnu et y a vu un espoir de changement. 

Mais les urnes ont parlé et cet espoir sera incarné par Steve Lussier (...). Maintenant que la poussière retombe, que les discours électoraux se sont tus, il faut laisser la chance à la nouvelle équipe.

Pascal Cyr,
Candidat défait dans le district de Desranleau

Le sourire de la transparence ?

M. Steve Lussier,
Maire de Sherbrooke

Quel est le secret de votre sourire? Est-il lié à votre transparence? 

Depuis ce dimanche soir 5 novembre, un sentiment de tristesse m’envahit. 

Je ne cesse de me rappeler cette sagesse japonaise: «La grenouille dans un puits ne sait rien de la haute mer».

Je vous pris, Monsieur Lussier de me rassurer! Bonne route à vous et à votre équipe. 

Et mes hommages à votre prédécesseur Bernard Sévigny.

Ginette Cliche,
Sherbrooke