SHERBEACH, NOS PARCS ET ESPACES VERTS.

Sherbeach, nos parcs et espaces verts

Curieusement, jamais il n’est question de la pollution sonore causée par le volume élevé de la musique.

Jamais il n’est question d’écrire sur les préjudices que de tels événements causent aux citoyens payeurs de taxes foncières. 

Et on ne s’inquiète même pas de quelle ampleur pourrait prendre un tel événement à la plage du parc Blanchard, au fil des ans.

Moi, je dis non à un Sherbeach inspiré probablement du Beach-Club de Pointe-Calumet.

La musique était tellement forte que même les portes et fenêtres fermées, ça vibrait dans la maison.

Ce n’est pas normal! J’habite le secteur Pin-Solitaire. C’est beau la tolérance, mais ça a ses limites lorsque le sommeil est brimé. 

Ne sachant plus à qui déposer ma plainte j’en ai faites trois plutôt qu’une. J’ai envoyé un courriel à mon arrondissement pour me garantir un accusé de réception, j’ai contacté la centrale municipale 

et le service de police. L’agent m’a informé que je n’étais pas la première à déposer une plainte et que même si l’événement détenait un permis de la municipalité de Sherbrooke, un dossier a exceptionnellement été ouvert. (...) 

Les responsables des divers paliers décisionnels de Sherbrooke devraient aussi se préoccuper du bien-être de ses citoyens. Ne pas seulement vouloir attirer des festivaliers. Les événements à grand déploiement sont accompagnés de spectacles musicaux à haut volume de décibels. Les préjudices que cela cause deviennent cumulatifs à cause du trop grand nombre d’événements offerts.

Il faudrait vous concerter afin de protéger des lieux de détentes (parcs urbains et espaces verts) et vous pencher davantage à attirer du tourisme écologique, amant de la nature et sensible à son charme et sa préservation. Ce en misant plutôt sur la richesse luxuriante de ces lieux.

(...) Moi, je dis non à un 2ième parc Jacques-Cartier, un c’est suffisant….

À quoi sert le Centre de foire du plateau St-Joseph? Je croyais que c’était pour les événements à grand déploiement…

Josée Salois
Sherbrooke