Philippe Couillard

Regroupons les forces de l'opposition

J'ai voté pour le Parti québécois (PQ) et j'ai perdu mes élections. Je respecte le verdict populaire, mais je déplore vivement que choisir le Parti libéral du Québec (PLQ) banalise la corruption et le manque d'intégrité. Gouverner le Québec sera difficile. Les revenus sont insuffisants. Les attentes sont grandes et l'atteinte du déficit zéro exigera des mesures impopulaires. Le degré de satisfaction envers le PLQ sera de courte durée et sera plombé par les révélations prochaines de l'UPAC et de la commission Charbonneau.
Le PLQ reprend donc le volant. Je souhaite de tout coeur que ce gouvernement puisse faire progresser le Québec, se montrer nationaliste, défendre la langue française et les intérêts du Québec à Ottawa. Son premier mandat sera de contrer le péage sur le pont Champlain et il a le devoir de réussir.
Heureusement, l'opposition est expérimentée et un point commun caractérise tous les partis : au fond, ils sont tous souverainistes, mais à différentes vitesses. Québec solidaire, le plus empressé, le PQ, modéré, et la Coalition avenir Québec, qui attend que le contexte économique soit pleinement favorable.
Aucun de ces trois partis n'a de véritables chances de former un gouvernement majoritaire dans l'avenir tant que le PLQ aura l'appui en bloc des anglophones et des communautés culturelles.
La seule solution serait une fusion des forces de l'opposition. Un nouveau grand parti nationaliste dans lequel les Québécois se reconnaîtraient et qui encadrerait nos valeurs. Un Québec souverain est rentable. Même Jean Charest et Philippe Couillard le reconnaissent. L'opposition cumule 60 % du vote populaire. C'est une excellente base. Qui osera dire que la souveraineté du Québec n'a pas d'avenir. Créons les conditions sociopolitiques favorables et le bonheur et la fierté d'être Québécois seront à notre portée pour toujours.
D'ici là, donnons la chance au coureur. Sait-on jamais, ce sera peut-être Philippe Couillard et son équipe qui, après tout, nous fournirons les conditions gagnantes!
Robert Joyal
Sherbrooke