Refuser la main tendue des citoyens et citoyennes

Les citoyens et citoyennes du comité Sauvé-Dunant sont très déçus de la réponse de la Ville et du promoteur qui ont tous deux refusé de les rencontrer et d'entreprendre une démarche de médiation. Lundi soir dernier, lors du conseil municipal, le comité avait invité la Ville de Sherbrooke et le promoteur, Luc Élias, à s'asseoir ensemble pour essayer de trouver des pistes de solutions constructives dans le développement au coin des rues Dunant et Thibault.
À ce jour, la Ville refuse toujours de reconnaître sa responsabilité dans ce dossier et mentionne qu'elle n'a rien à se reprocher tant sur le plan légal que moral (...). Rappelons que c'est la Ville qui a échangé ce terrain au promoteur et que sans cet échange, la vocation résidentielle prévue par les urbanistes de la Ville depuis 2013 aurait été respectée. « Si des experts avaient déterminé que ce coin devait être résidentiel, c'est qu'ils avaient de bonnes raisons de le faire, notamment la proximité des résidences. La Ville a commis une erreur de jugement en échangeant ce terrain, quelques mois avant le changement de zonage du commercial vers le résidentiel, sans clause particulière obligeant le promoteur à respecter la nouvelle règlementation» affirme Jean-Guillaume Marquis, un résident du secteur. (...)
M. Sévigny mentionne qu'il subit de la pression pour l'implantation de services de proximité sur la rue Dunant. Nous nous demandons s'il subit de la pression de la part des citoyens et citoyennes ou de la part des promoteurs. Car ce n'est pas ce que les gens du quartier nous ont dit. Ils savent très bien où aller pour s'acheter un café. Nul besoin de rappeler que le secteur est déjà desservi par 3 stations-service et 5 dépanneurs dans un rayon de 1,5 km du projet.
Le comité en profite pour corriger certains faits (...). Rappelons qu'une pétition de plus de 900 noms a été déposée au conseil municipal le 19 juin dernier, qu'une chaîne humaine réunissant une centaine de personnes a été formée le 24 juin et que des dizaines de résidents et résidentes se sont déplacés lors des 6 passages du comité au conseil municipal (...). Que faut-il faire de plus pour que la Ville de Sherbrooke et les élu.e.s soient à l'écoute des citoyens et citoyennes qui habitent son territoire? (...)
Jean-Guillaume Marquis et Dominique Vigneux-Parent
Pour le Comité de citoyens et citoyennes Sauvé-Dunant
Correctif: une erreur s'est glissée dans la rubrique «Carrefour des lecteurs» du lundi 25 septembre. Le signataire de la lettre «Un ponceau non sécuritaire» est Mario Mercier et non Jean Chenay. Nos excuses.