Quelle belle réfection de rue !

À Sherbrooke, les habitants de la rue Robert attendaient avec impatience la reconstruction de la chaussée. La route pavée était très étroite et dans un état lamentable. Il faut dire qu’elle n’a pas eu la vie facile avec le passage abusif de camions de remplissage.

Remplie de bonnes intentions, la Ville de Sherbrooke commence les travaux à la fin de l’automne 2017. C’est un rêve pour les habitants qui pourront enfin ménager la suspension de leur véhicule. L’automne s’achève et une entreprise de pavage applique la couche finale d’asphalte sur la rue. Bizarre, il manque les bordures!

C’est finalement ce printemps qu’une équipe de la Ville de Sherbrooke excave les côtés de la nouvelle route pour couler la bordure en béton. C’est aussi le temps pour les travailleurs de faire ressortir leur côté artistique en appliquant une bande d’asphalte pour cacher le joint entre les deux périodes de travaux. L’homme, assis sur son compacteur, ne se doute probablement pas que son joint vient de handicaper cette belle chaussée neuve. En fait, il doit être bien fier d’avoir nivelé la patch sur plus de 500 mètres de longueur.

Bon, au point de vue esthétique on doit admettre que c’est raté. Dommage que des travaux aussi dispendieux soient ainsi planifiés à la Ville de Sherbrooke. Pas surprenant que dans cinq ans des travaux majeurs seront déjà nécessaires pour réhabiliter la chaussée. Quand le joint s’ouvrira et laissera entrer l’eau dans la fondation granulaire, ils utiliseront leur méthode préférée : le patchage.

On se contentera de ça, on est habitué à une bonne vieille patch!

Isabelle Desmarais
Sherbrooke